Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : "Nouvelle droite", vieilles idées ?

En savoir plus

EUROPE

Au Royaume-Uni, le Labour votera contre le Brexit, quel que soit l'accord conclu

© Daniel Leal-Olivas, AFP | Un manifestant tient une pancarte sur laquelle est écrit : "Brexit, est-ce que ça vaut le coup ?" à Londres, le 11 septembre 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/09/2018

Le Parti travailliste britannique a annoncé vendredi qu'il voterait contre tout accord sur le Brexit. Une décision qui vient sérieusement mettre en danger l'avenir politique de la Première ministre Theresa May.

Le Labour, principal parti d'opposition britannique, a annoncé vendredi 14 septembre qu'il voterait contre tout accord sur le Brexit. La porte-parole du Labour pour les Affaires étrangères, Emily Thornberry, a affirmé au Financial Times que s'il n'y avait pas d'accord viable sur le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, Theresa May serait vraisemblablement contrainte de quitter ses fonctions avant Noël. Il faudra dès lors convoquer des élections législatives.

Le Brexit doit intervenir le 29 mars 2019 mais Londres et Bruxelles ne se sont pas encore entendus sur un accord de sortie. De plus, 80 députés du Parti conservateur se sont dits prêts à voter contre le plan de Theresa May de sortie de l'Union européenne.

Si ces frondeurs mettent effectivement à exécution leur menace, le sort du gouvernement May et tout le processus de retrait du Royaume-Uni dépendra du Labour, car la Première ministre ne trouvera pas dans son seul camp politique les 320 voix nécessaires pour faire accepter ses vues.

"Des législatives soit à l'automne, soit au printemps"

"Ils [les Tories] ne sont pas capables de gouverner (...). Nous aurons des législatives soit à l'automne, soit au printemps", a estimé Emily Thornberry. Le Parti travailliste préfère des élections à un nouveau référendum.

La semaine dernière, le négociateur en chef européen sur le Brexit, Michel Barnier, a jugé possible un accord avec Londres dans un délai et six à huit semaines, soit au plus tard début novembre.

Avec AFP

Première publication : 14/09/2018

  • ROYAUME-UNI

    Brexit : Theresa May réaffirme qu'il n'y aura aucun compromis

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Ces milliardaires pro-Brexit qui tournent le dos au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Brexit : Theresa May demande un nouvel accord avec l'Union européenne sur la frontière irlandaise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)