Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Volley: les Français font le plein contre l'Egypte au Mondial

© AFP/Archives | Le volleyeur français Barthélémy Chinenyeze lors du match face aux Pays-Bas en championnats d'Europe à Katowice le 27 août 2017

PARIS (AFP) - 

L'équipe de France de volley a su se reconcentrer pour faire le plein contre l?Égypte, battue 3 à 0 (25-22 25-23, 25-16), dans son troisième match du Mondial, vendredi à Roussé (Bulgarie), au lendemain d'une défaite frustrante contre le Brésil.

Les Bleus étaient passés près de l'exploit contre les champions olympiques en menant 10 à 7 dans le cinquième set avant de craquer. Mais le point glané grâce aux deux sets remportés était un joli lot de consolation qui pourrait valoir cher au moment de faire les comptes.

Avec les trois acquis contre l?Égypte, ils se retrouvent avec un total de sept points en trois matchs, ce qui leur permet de conserver leurs espoirs d'accéder à la phase finale à l'issue du marathon des deux premiers tours (huit matchs à disputer).

Tout n'a pas été parfait contre l?Égypte, notamment au deuxième set où les Français ont dû serrer le jeu pour l'emporter après avoir été longtemps menés (jusqu'à 19-16). L'entrée de Julien Lyneel à l'attaque a rétabli la situation.

Mais dans l'ensemble, les Français étaient trop solides pour la meilleure équipe d'Afrique, à l'image de Jenia Grebennikov en réception et de Barthélemy Chinenyeze, très bon au centre, même sans Earvin Ngapeth qui a été ménagé afin de ne pas risquer de réveiller sa blessure aux abdominaux.

"On a été appliqués, ça pouvait être un match piège contre des Égyptiens qui jouent bien au ballon. On s'est fait un tout petit peu peur au deuxième set. Il fallait juste amener un peu de sourire et de folie, c'est ce que j'ai fait", a commenté Lyneel au micro de la chaîne L'Équipe.

Les joueurs de Laurent Tillie vont profiter d'une journée de repos avant d'affronter les Pays-Bas dimanche (19h30). Là aussi, il leur faudra gagner 3-0 ou 3-1 pour rester dans les clous. Ils termineront la première phase mardi par un match difficile contre le Canada.

© 2018 AFP