Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Cameroun, la demande de M. Kamto d'annulation du scrutin rejetée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'affaire Khashoggi écorne un peu plus l'image de l'Arabie Saoudite

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Jamal Khashoogi : menaces sur la presse

En savoir plus

POLITIQUE

Perquisitions visant J-L. Mélenchon : Le leader de la france Insoumise en fait-il trop?

En savoir plus

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

EUROPE

Le contesté chef du renseignement allemand démis de ses fonctions

© Oliver Berg, AFP (archives) | Hans-Georg Maassen (à gauche) et Angela Merkel, le 10 octobre 2014 à Cologne.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/09/2018

Le controversé chef des services de renseignement intérieur allemands, Hans-Georg Maassen, qui avait mis en cause l'existence de "chasse aux migrants" en marge de manifestations d'extrême droite à Chemnitz, a été démis de ses fonctions mardi.

Remercié. Le controversé chef des services de renseignement intérieur allemands, Hans-Georg Maassen, qui a douté de l'existence de "chasse aux migrants" en marge de manifestations d'extrême droite à Chemnitz, va être remplacé et sera muté au ministère de l'Intérieur, a annoncé mardi 18 septembre le gouvernement allemand.

"La fonction de président de l'Office de protection de la Constitution va être réattribuée. Maassen sera à l'avenir secrétaire d'État au ministère de l'Intérieur", indique un communiqué publié à l'issue d'une rencontre entre Angela Merkel et ses partenaires de coalition.

Critiqué depuis les incidents de Chemnitz

Les dirigeants des partis de la coalition au pouvoir (Union chrétienne-démocrate, Union chrétienne-sociale et Parti social-démocrate) se sont réunis à Berlin pour débattre de l'avenir du chef du BfV (Office fédéral de protection de la Constitution).

Hans-Georg Maassen était sous le feu des critiques depuis qu'il avait mis en doute la réalité des "chasses aux migrants" en marge des manifestations consécutives au meurtre d'un Allemand d'origine cubaine imputé à des demandeurs d'asile à Chemnitz, dans l'est du pays.

Angela Merkel avait estimé ces derniers jours que sa mise à l'écart ne mettrait pas en péril sa coalition. Le Parti social-démocrate réclamait le limogeage de Maassen, qui bénéficiait du soutien du ministre de l'Intérieur Horst Seehofer, de l'Union sociale-chrétienne (CSU).

Avec AFP et Reuters

Première publication : 18/09/2018

  • ALLEMAGNE

    Allemagne : le patron du renseignement remercié

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Le renseignement allemand arrête un des ses agents soupçonné de préparer un attentat

    En savoir plus

  • ANTISÉMITISME

    Allemagne : un restaurant cacher attaqué en marge d'une manifestation anti-migrants à Chemnitz

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)