Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La catastrophe humanitaire évitée à Idleb?"

France 24

A la Une de la presse, ce mardi 18 septembre, la rencontre, aujourd’hui, à Pyongyang, entre le président sud-coréen Moon Jae-In et le dirigeant de la Corée du nord Kim Jong-Un. L’accord de Sotchi sur la démilitarisation d’Idleb. La réforme du système de santé français. Et la rencontre PSG/Liverpool.

PUBLICITÉ

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

A la Une de la presse, ce matin, la rencontre, aujourd’hui, entre Moon Jae-in et Kim Jong Un, à Pyongyang.

 

D’après le Korea JoongAng Daily, cette visite en Corée du nord est la première du président sud-coréen, qui rencontre pour la troisième fois le dirigeant nord-coréen. Objectifs affichés: l’amélioration des liens intercoréens, la dénucléarisation de Pyongyang, et l’apaisement des tensions militaires, le président sud-coréen affichant son souhait de trouver un «juste milieu» entre la volonté de Pyongyang, de faire cesser les «relations hostiles avec Washington» et la demande des Etats-Unis, d’une «avancée réelle de la dénucléarisation» en Corée du nord. «Moon Jae-In veut persuader Kim JongUn de rechercher la paix», résume The Korea Times, qui confirme la nécessité de trouver un «terrain d’entente» entre Washington et Pyongyang, dont les relations se sont beaucoup rafraîchies ces dernières semaines, et la «priorité» donnée à la dénucléarisation. Mais la Corée du nord l’entend-t-elle de cette oreille? La Une du quotidien nord-coréen Rodong Sinmun fait simplement état ce matin de l’arrivée du président sud-coréen, l’édito du journal présentant l’exigence de dénucléarisation «complète, vérifiable et irréversible» comme la manifestation d’un «entêtement défiant le sens commun».

 

Cette rencontre est évidemment scrutée de près en Chine, la première alliée du régime nord-coréen. The China Daily, qui présente ce rendez-vous comme la suite logique de la déclaration historique de Panmunjom en avril dernier, fait part de sa préoccupation face aux critiques de l’ambassadrice américaine à l’ONU, lors de la réunion du Conseil de sécurité qui s’est tenue hier sur les sanctions contre la Corée du nord. «La Russie triche», «la Russie s'emploie à court-circuiter le régime de sanctions», a assené Nikki Haley. «De telles déclarations, à la veille d’un rendez-vous crucial entre les deux Corée ne peuvent être une pure coïncidence», critique le quotidien chinois.

La Russie, qui s’est mise d’accord, hier, avec la Turquie, pour créer une zone démilitarisée à Idleb, le dernier bastion des rebelles syriens. Daily Sabah salue «l’avancée majeure de Sotchi», où Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine se sont rencontrés hier. D’après le quotidien turc, les deux dirigeants se seraient mis d’accord sur la mise en place d’une zone démilitarisée de 15-20 km de large, le long de la ligne de contact entre les troupes syriennes et l’opposition armée - une zone qui sera contrôlée par «des unités de l’armée turque et de la police militaire russe», à partir du 15 octobre prochain - en échange du départ des «militants radicaux» exigé par la Russie. Ankara et Moscou ont trouvé une «solution non militaire», titre le journal Hurriyet – qui annonce qu’Erdogan et Poutine ont réussi à éviter la «tragédie humanitaire» annoncée à Idleb. «Le président russe et le président turc ont trouvé un compromis pour stabiliser la situation militaire à Idleb, sans opération militaire», répète le journal russe Kommersant, auquel un responsable du régime syrien a toutefois indiqué que l’accord de Sotchi n’était qu’une «solution temporaire», et que «tôt ou tard», Damas reprendrait le contrôle d’Idleb.

En France, le gouvernement présente aujourd’hui son projet de réforme de la santé, une réforme pour «transformer» le système français. Face aux lecteurs du Parisien, la ministre de la Santé Agnès Buzyn annonce une réorganisation de la médecine de ville, des regroupements d’hôpitaux, une lutte contre les «déserts médicaux» et la fin du «numerus clausus», la limitation du nombre de places en études de médecine. Pour le détail des «prescriptions du docteur Macron», consultez aussi Libération – qui parle d’«un système de santé au bord de l’asphyxie», et une réforme «globale, touche-à-tout», à laquelle seront consacrées 400 millions d’euros - «un pactole bien relatif au regard de l’état des inquiétudes», selon Libé.

 

Ce ne sera très probablement pas une promenade de santé. Le PSG rencontre ce soir le FC Liverpool, pour son premier match en Ligue des champions. L’Equipe évoque «le début d’un long chemin vers l’objectif qui fait rêver tous les supporters parisiens: remporter cette Ligue des champions», «une route à traverser» - le quotidien sportif reprend à son compte l’un des nombreux détournements inspirés par la petite phrase d’Emmanuel Macron, qui a déclaré à un jeune chômeur qu’il lui suffisait de traverser la route pour trouver du travail. Les Beatles de Liverpool ont traversé Abbey Road. Le PSG de Neymar traversera ce soir la pelouse du stade d’Anfield. Une «promenade de santé», outre-Manche on appelle ça «a walk in the park», une balade dans le parc. Bucoliques, ces Anglais.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.