Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violences en RDC, la faim menace 15 millions de personnes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

En politique, faut-il tourner son pouce 7 fois avant de tweeter ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Olivia Grégoire : "C'est un gouvernement qui consolide la majorité"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Bastien Lachaud : "Il n'y a pas de second souffle" avec le remaniement

En savoir plus

LE DÉBAT

France : remaniement et maintenant ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"First Man", Ryan Gosling dans les pas de Neil Armstrong

En savoir plus

L’invité du jour

Reed Brody : "C’est la jurisprudence Pinochet qui a permis le procès d'Hissène Habré"

En savoir plus

FOCUS

Quelles alternatives à la prison pour les condamnés ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le marché florissant du cannabis

En savoir plus

Dopage/Russie: l'agence canadienne antidopage demande une réforme de l'AMA

© AFP/Archives | Techniques de fraudes utilisées par les Russes lors des JO de Sotchi et le Mondial d'athlétisme 2013 à Moscou, selon le rapport McLaren

MONTRÉAL (AFP) - 

Le Centre canadien pour l'éthique dans le sport (CCES), en charge de la lutte antidopage au Canada, a réagi jeudi à la levée des sanctions contre la Russie en réclamant une réforme de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

"Il est temps pour tous ceux et celles qui croient aux valeurs du sport et qui les placent avant les intérêts politiques et économiques d?exiger publiquement une réforme du sport international", indique le CCES dans un communiqué.

"Cela commence par une réforme de l?AMA. Par l?élimination du conflit d?intérêts inhérent à l?AMA. Par le retrait du CIO de l?AMA afin que celle-ci puisse réglementer le dopage de façon indépendante. Et, surtout, par la mobilisation et l?écoute des athlètes que l?AMA sert. Le CCES luttera pour ces réformes au nom de tous les athlètes canadiens, a-t-il ajouté.

Le CCES a regretté la décision de l'AMA de réintégrer l'agence russe antidopage, suspendue depuis novembre 2015 pour son implication dans le système de dopage d'Etat dans le sport russe entre 2011 et 2015.

"Les athlètes propres du monde entier seront scandalisés par la décision du Comité exécutif de l?AMA", note le CCES, qui accuse l'AMA d'avoir agi "en secret et avec un manque total de transparence".

"L?AMA a essentiellement dit aux athlètes du monde qu?elle se fiche de leur droit de concourir à chances égales", estime le CCES.

© 2018 AFP