Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Le vélo de retour à Cuba et les entrepreneurs burundais en province qui innovent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mo'Kalamity, ambassadrice capverdienne d'un reggae conquérant

En savoir plus

FOCUS

En Californie, une croisade anti-avortement après une décision de la Cour suprème

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Adlène Méddi : "1994, une année de basculement en Algérie"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : nouveau procès pour Ahmed Douma, icône de la révolution

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'enjeu sécuritaire des législatives en Afghanistan

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Luis Aguiriano : "Je ne pense pas que Manuel Valls sera maire de Barcelone"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Malgré l'article 7, des sanctions impossibles contre la Pologne et la Hongrie ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'improbable rencontre entre Donald Trump et Kanye West

En savoir plus

Amazon met Alexa au micro-ondes

© AFP | L'un des dirigeants d'Amazon, Dave Limp, présente des nouvelles fonctionnalités de l'assistant vocal Alexa à seattle, le 20 décembre 2018

SEATTLE (ETATS-UNIS) (AFP) - 

Déjà présent un peu partout dans la maison, l'assistant vocal Alexa passe désormais au micro-ondes, entre autres nouvelles prouesses annoncées jeudi par Amazon, qui a aussi assuré que son appareil était désormais en mesure d'avoir une personnalité.

"Alexa, fais cuire un épi de maïs", peut-on par exemple demander au tout nouveau micro-ondes de marque Amazon, en démonstration pour la presse jeudi à Seattle.

En fait, Alexa ne se cache pas dans le four: c'est une enceinte connectée Echo située à proximité qui fait démarrer la cuisson et règle le temps de chauffe, tout en commentant ce qu'elle est en train de faire.

Petit souci néanmoins quand un journaliste de l'AFP demande à Alexa de prolonger la cuisson de 30 secondes: après une petite pause, le haut-parleur "intelligent" se met à diffuser des chansons du groupe de rock "Thirty Seconds to Mars".

Bien qu'il ait lui-même dû s'y reprendre à plusieurs fois pour faire cuire une pomme de terre lors de la démonstration en grande pompe quelques minutes auparavant, l'un des dirigeants d'Amazon, David Limp, a assuré qu'Alexa était bel et bien de plus en plus intelligente.

Elle est désormais capable, selon lui, de développer une personnalité, avec des préférences en matière de bières ou d'animaux domestiques.

Comme son principal concurrent Google, Amazon conçoit son assistant virtuel et ses enceintes connectées comme la tour de contrôle du foyer. Ces outils peuvent commander de nombreux appareils et connaissent les habitudes de leur propriétaire, créant un écosystème complet d'appareils et de services compatibles. Cela permet par exemple de commander directement des produits sur Amazon d'une simple commande vocale.

Amazon a dévoilé en tout une douzaine de nouveautés jeudi, essentiellement des variantes améliorées de son enceinte connectée Echo, leader du marché, notamment une version pour voiture, ou encore des accessoires hifi, comme un ampli ou caisson de basse, empiétant sur les plate-bandes du HomePod d'Apple.

Le groupe montre ainsi les muscles au moment où Google commence à lui faire sérieusement de l'ombre dans les enceintes à commande vocale. Selon les calculs du cabinet Strategy Analytics, Amazon détenait 30% de parts de marché au deuxième trimestre, contre 27% pour Google.

© 2018 AFP