Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Moyens du sport: la Fédération française de football signe la pétition du CNOSF

© AFP | La Fédération française de football se dit solidaire du mouvement sportif français pour plus de moyens financiers

PARIS (AFP) - 

La Fédération française de football (FFF), forte de près de deux millions de licenciés, a signé vendredi la pétition du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) pour des moyens budgétaires "à la hauteur" pour le sport, lancée avant la prochaine loi de finances.

"La FFF, solidaire du mouvement sportif, a signé la pétition du CNOSF !", a tweeté la "3F" sur son compte à 12h01, une minute seulement après le lancement officiel de la pétition. La Ligue de football professionnel (LFP) lui a emboité le pas.

Forte de l'engouement autour des Bleus champions du monde en Russie cet été, la FFF devrait dépasser aisément le cap des deux millions de licenciés à l'automne.

"Nous, sportifs, dirigeants de clubs, bénévoles, passionnés, citoyens, demandons que le sport bénéficie de moyens à hauteur de ces apports humains, économiques et sociétaux. Pour que le sport compte, je signe", clame la pétition du CNOSF, qui a recueilli près de 8.500 signatures moins d'une heure après son lancement sur son site internet.

Malgré l'obtention il y a un an des Jeux olympiques 2024, le sport français fait face à une baisse de ses moyens financiers.

Dans une lettre de cadrage envoyée fin juillet, qui peut faire l'objet de nouveaux arbitrages, Matignon fixe le budget du ministère des Sports -- déjà en baisse l'année dernière -- à 450 millions d'euros, soit une nouvelle diminution de 30 millions. La loi de finances doit être présentée lundi.

L'inquiétude a redoublé dans le mouvement sportif avec la crainte de suppressions de postes chez les agents du ministère, notamment les conseillers techniques sportifs.

Le lancement de la pétition intervient au premier jour de la "Fête du sport", une mobilisation de trois jours lancée par l'ancienne ministre Laura Flessel pour développer et promouvoir les activités physiques et sportives. Denis Masseglia, le président du CNOSF, avait critiqué une initiative "sans concertation", alors que le CNOSF organise chaque année fin septembre une opération du même type, "Sentez vous sport".

© 2018 AFP