Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Daphne Caruana Galizia, assassinée il y a un an"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Elections locales en Côte d'Ivoire : bras de fer entre le PDCI et le RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Inondations en France : plusieurs morts dans l'Aude

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le vélo de retour à Cuba et les entrepreneurs burundais en province qui innovent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mo'Kalamity, ambassadrice capverdienne d'un reggae conquérant

En savoir plus

FOCUS

En Californie, une croisade anti-avortement après une décision de la Cour suprème

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Adlène Méddi : "1994, une année de basculement en Algérie"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : nouveau procès pour Ahmed Douma, icône de la révolution

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'enjeu sécuritaire des législatives en Afghanistan

En savoir plus

Un journaliste assassiné dans le sud du Mexique, le 9e en 2018

© AFP/Archives | Des journalistes manifestent contre les violences et les meurtres au Mexique, le 1er juin 2018 devant le Palais national à Mexico

MEXICO (AFP) - 

Un journaliste du quotidien Heraldo de Chiapas a été assassiné vendredi dans l'Etat du Chiapas, dans le sud du Mexique, a indiqué son employeur, devenant le 9e reporter tué cette année dans le pays.

Mario Gomez, 35 ans, a été abattu à la sortie de son domicile vers 17h00 (22h00 GMT) dans la localité de Yajalon où il était employé comme correspondant.

Il avait "récemment déposé plainte pour des menaces", a indiqué à l'AFP une source au sein de la rédaction du quotidien sous couvert de l'anonymat.

Gomez travaillait depuis huit ans dans ce journal où il couvrait "les informations générales, la politique, la justice, et les faits de société".

"Nous exigeons une enquête approfondie pour trouver les responsables de ce crime" ont écrit ses collègues dans un texte publié sur le site internet du Heraldo de Chiapas.

Les autorités judiciaires locales ont confirmé la mort du reporter et se sont engagées dans un communiqué à "explorer toutes les pistes pour amener devant la justice les responsables de ce crime".

Le Mexique est le deuxième pays le plus dangereux pour exercer l'activité de journaliste après la Syrie, selon Reporters sans Frontières (RSF).

Plus de cent journalistes ont été assassinés au Mexique depuis 2000, et la majorité de ces crimes sont restés impunis.

© 2018 AFP