Accéder au contenu principal

Ligue 1: Saint-Etienne, à mi-temps, renoue avec la victoire

Wahbi Khazri, après avoir transformé un penalty face à Caen, le 22 septembre 2018 à Geoffroy Guichard
Wahbi Khazri, après avoir transformé un penalty face à Caen, le 22 septembre 2018 à Geoffroy Guichard Wahbi Khazri, après avoir transformé un penalty face à Caen, le 22 septembre 2018 à Geoffroy Guichard AFP
PUBLICITÉ

Saint-Étienne (AFP)

Après quatre matches sans victoire, dont trois sans but, Saint-Etienne, à la peine en première période, a renoué avec le succès contre Caen (2-1), samedi au stade Geoffroy-Guichard en match de la 6e journée de Ligue 1.

Les Stéphanois, qui ont fait la différence sur phases arrêtées, par Wahbi Khazri sur penalty et par Thimothée Kolodziejczak après un corner, remontent au 7e rang (9 points) et laissent les Caennais à la 16e place (6 points).

Les Verts n'avaient plus gagné depuis la première journée contre Guingamp (2-1) alors que le Stade Malherbe était invaincu depuis sa défaite face au PSG (3-0), là aussi en ouverture du championnat (3 nuls, 1 victoire).

Pourtant, ce résultat positif des Verts ne doit pas masquer les grosses lacunes collectives et le manque d'implication qu'ils ont affiché au cours d'une première période insipide.

Caen en a ainsi profité pour ouvrir la marque par Fayçal Fajr, bien aidé, sur le coup, par une grossière faute de main du gardien Stéphane Ruffier sur un tir anodin (31).

De son côté, le portier Brice Samba n'a eu que des interventions faciles à effectuer sur des tentatives de Yannis Salibur (31), Rémy Cabella (40) ou encore Mathieu Debuchy de la tête (45+2).

La seconde période a été nettement plus intéressante pour les Stéphanois revenus avec enfin un jeu ambitieux, plus de courses et d'appels vers l'avant et une volonté de faire circuler le ballon beaucoup plus rapidement.

Ainsi, Debuchy a obtenu un penalty pour une faute d'Adama Mbengue, transformé par Khazri juste après la mi-temps (47).

Par la suite, Kolodziejczak, sur un cafouillage devant la ligne de but caennaise, a donné l'avantage à l'ASSE en glissant le ballon sous le ventre de Paul Baysse après une première reprise de la tête de Loïc Perrin heurtant le poteau à la réception d'un corner (66).

En fin de partie, l'ASSE aurait pu ajouter un troisième but si le tir de Yann M'Vila n'avait touché le poteau (83) alors que Loïs Diony était contré in extremis par Samba (85).

Malgré cette seconde victoire, les joueurs stéphanois devront s'investir beaucoup plus au cours des prochaines rencontres et surtout sur 90 minutes, pour assumer le statut de candidat à l'Europe du club dont le budget est de 74 millions d'euros, le 6e du championnat.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.