Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La colère de Jean-Luc Mélenchon face aux perquisitions divise sur la toile

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit/UE : la peur du vide ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Avec "Forte", Salim Saab rend hommage aux femmes artistes du monde arabe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival Lumière de Lyon : Jane Fonda à l’honneur

En savoir plus

FOCUS

La frontière irlandaise, pierre d'achoppement du Brexit

En savoir plus

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Marché des satellites : la concurrence des géants du numérique

En savoir plus

Tennis: à Metz, Gilles Simon remporte son 14e titre

© AFP | Gilles Simon vainqueur du tournoi de Metz le 23 septembre 2018

METZ (AFP) - 

Le Français Gilles Simon s'est adjugé le 14e titre de sa carrière sur le circuit en remportant le tournoi ATP 250 de Metz dimanche face à l'Allemand Matthias Bachinger, 7-6 (7/2), 6-1.

Le Niçois, 39e mondial, a dû batailler pour se défaire de son adversaire (166e au classement ATP) issu des qualifications et qui avait battu le Japonais Kei Nishikori, tête de série N.1, samedi en demi-finale.

D'entrée, Simon mettait la pression sur l'Allemand et se procurait dès le premier jeu deux balles de break, qu'il ne réussissait toutefois pas à convertir.

La troisième était la bonne pour le Niçois, qui prenait le service de son adversaire pour mener 3-2. Intraitable au service, il confirmait son break pour mener 4-2.

Plus offensif, l'Allemand se reprenait et enchaînait trois jeux consécutifs pour reprendre les devants (5-4). Agacé, Simon multipliait les fautes et commençait à s'énerver.

Acculé, le Français sauvait magistralement trois balles de set à 6-5 et poursuivait sur sa lancée dans le tie-break, qu'il remportait largement (7-2) pour empocher la première manche 7-6 en 56 minutes.

Assommé, l'Allemand était impuissant dans la seconde manche face à un Gilles Simon qui survolait les débats. Le Niçois s'imposait finalement 6-1 en 23 minutes, ne laissant que 8 points à son adversaire.

- "Un beau symbole" -

Avec ce troisième succès au Moselle Open après 2010 et 2013, Simon rejoint au palmarès son compatriote Jo-Wilfried Tsonga, le seul joueur à avoir jusque-là remporté trois fois l'épreuve lorraine (2011, 2012, 2015).

Grâce à ce triplé, le Niçois a gagné le droit de ramener chez lui le trophée en cristal de 17 kilos, fabriqué par la Cristallerie Saint-Louis, la plus ancienne de France, située en Moselle.

"C'est un beau symbole car Gilles a été le joueur international à défendre cette date quand le tournoi devait partir à Taipei (Taïwan). Il a été très discret mais a énormément oeuvré pour que le tournoi reste en France", a souligné Julien Boutter, le directeur de l'épreuve messine.

"Et l'an prochain, il y aura bien un Moselle Open aux Arènes", a-t-il ajouté alors que l'appétit du groupe Kosmos dirigé par le footballeur espagnol Gerard Piqué et qui a déjà précipité la réforme de la Coupe Davis, semble mettre en péril le tournoi mosellan.

Plus tôt dans l'après-midi, les Français Nicolas Mahut et Edouard Roger-Vasselin avaient remporté le tournoi de double en battant en deux manches (6-1, 7-5) la paire britannique composée des frères Ken et Neal Skupsky.

Une semaine après avoir contribué à la qualification des Bleus pour la finale de la Coupe Davis, Mahut (36 ans) a ainsi glané son 23e titre en double, le quatrième à Metz après 2003, 2004 et 2012.

Roger-Vasselin (34 ans), qui avait déjà gagné l'épreuve l'an dernier avec Julien Benneteau, s'est lui adjugé son 15e titre en double, le quatrième au Moselle Open après 2012, 2015 et 2017.

© 2018 AFP