Accéder au contenu principal

L'Aquarius, navire humanitaire, perd son pavillon panaméen

L'Aquarius quittant le port de Marseille, le 1er août 2018.
L'Aquarius quittant le port de Marseille, le 1er août 2018. Boris Horvat, AFP

L'Aquarius, navire humanitaire qui vient en aide aux migrants en mer, a vu dimanche son pavillon panaméen retiré. MSF et SOS Méditerranée, qui affrètent l'embarcation, dénoncent "la pression" des autorités italiennes.

PUBLICITÉ

L’Aquarius est-il devenu un bateau pirate des mers ? Les autorités maritimes du Panama ont révoqué, dimanche 23 septembre, l'enregistrement du navire humanitaire Aquarius 2, dernier bateau opérant en mer Méditerranée pour porter secours aux migrants qui tentent la traversée.

Le décryptage de notre journaliste Armelle Charrier

SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) ont vivement dénoncé "la pression" exercée par le gouvernement italien sur le Panama pour qu'il retire son pavillon à l'Aquarius.

La décision prise par l'Autorité maritime panaméenne signifie qu'une fois que le bateau accostera dans un port, il perdra son pavillon et ne sera plus autorisé à prendre la mer à moins de trouver un autre pavillon.

"Le cimetière marin" de la Méditerranée

Dans un communiqué, SOS Méditerranée, l'ONG qui affrète L'Aquarius avec MSF, a déploré cette décision qui, ajoute-t-elle, "résulte de la pression économique et politique flagrante exercée par le gouvernement italien et condamne des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants en fuite à rejoindre le cimetière marin qu'est devenue la Méditerranée".

SOS Méditerranée et MSF, ajoute le communiqué, "dénoncent ces actions comme une preuve supplémentaire du jusqu'au-boutisme du gouvernement italien qui choisit sciemment de laisser les gens se noyer en mer Méditerranée, et cherche à se débarrasser des derniers témoins de ces naufrages".

Les deux ONG demandent "aux  gouvernements européens d'autoriser l'Aquarius à poursuivre sa mission". L'Aquarius 2 est actuellement en mer, avec 58 survivants à son bord.

"Les ports d'Italie resteront fermés à ces gentlemen"

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès du ministère italien de l'Intérieur. Le ministre Matteo Salvini, dirigeant de la Ligue d'extrême droite, a déclaré que L'Aquarius entravait le travail des garde-côtes libyens.

"Ils auront beau changer leur nom et leur pavillon un millier de fois, les ports d'Italie resteront fermés à ces gentlemen", a-t-il ajouté, s'exprimant avant l'officialisation
du retrait du pavillon panaméen.

L'Aquarius, qui avait repris ses activités de sauvetage cette semaine en Méditerranée après une escale forcée de 19 jours faute de pavillon, a secouru 11 migrants jeudi au large de la Libye. Le navire cherche désormais un port pour les débarquer, après avoir refusé de les ramener en Libye.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.