Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Festival Lumière de Lyon : Jane Fonda à l’honneur

En savoir plus

FOCUS

La frontière irlandaise, pierre d'achoppement du Brexit

En savoir plus

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Marché des satellites : la concurrence des géants du numérique

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Brexit : le coût économique de l'incertitude

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"L'Italie, Salvini et le fantôme fasciste"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Remaniement : "Et la montagne accoucha d'une souris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violences en RD Congo : la faim menace 15 millions de personnes

En savoir plus

EUROPE

Privé de pavillon, l'Aquarius veut accoster à Marseille pour débarquer 58 migrants

© Boris Horvat, AFP | L'Aquarius quittant le port de Marseille, le 1er août 2018.

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/09/2018

L'Aquarius, navire humanitaire qui vient en aide aux migrants en mer, est en route vers Marseille. Lundi 24 septembre, les ONG ayant affrété le bateau ont demandé à la France d'autoriser "à titre exceptionnel" le débarquement de 58 migrants.

L'Aquarius est "en route vers Marseille" et les ONG ayant affrété le navire humanitaire ont demandé à la France d'autoriser "à titre exceptionnel" le débarquement des 58 migrants à son bord, a indiqué lundi Frédéric Penard, le directeur des opérations de SOS Méditerranée.

"C'est la seule option que nous avons" pour permettre à l'Aquarius, "dernier navire" civil dans la zone, "de continuer sa mission" de sauvetage des migrants, a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à Paris.

"Le port de Marseille est le seul port envisageable pour qu'il puisse repartir", a-t-il ajouté, alors que le navire vient d'apprendre que les autorités panaméennes allaient lui retirer son pavillon.

En juin, l'Aquarius avait été au cœur d'une crise diplomatique, après avoir récupéré 630 migrants au large de la Libye, débarqués en Espagne après le refus de l'Italie et de Malte de les accepter. Le scenario s'était répété en août pour 141 migrants débarqués à Malte.

Divers navires humanitaires ont dû comme l'Aquarius trouver une solution de repli cet été. La crise a à chaque fois pu se dénouer lorsque d'autres pays européens se sont engagés à se répartir les réfugiés à bord.

Avec AFP

Première publication : 24/09/2018

  • MÉDITERRANÉE

    L'Aquarius, navire humanitaire, perd son pavillon panaméen

    En savoir plus

  • EUROPE

    Sète propose d'accueillir l'Aquarius, Gibraltar lui retire son pavillon

    En savoir plus

  • CRISE MIGRATOIRE

    Malte fait volte-face et accepte de laisser accoster l'Aquarius

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)