Accéder au contenu principal

Privé de pavillon, l'Aquarius veut accoster à Marseille pour débarquer 58 migrants

L'Aquarius quittant le port de Marseille, le 1er août 2018.
L'Aquarius quittant le port de Marseille, le 1er août 2018. Boris Horvat, AFP

L'Aquarius, navire humanitaire qui vient en aide aux migrants en mer, est en route vers Marseille. Lundi 24 septembre, les ONG ayant affrété le bateau ont demandé à la France d'autoriser "à titre exceptionnel" le débarquement de 58 migrants.

PUBLICITÉ

L'Aquarius est "en route vers Marseille" et les ONG ayant affrété le navire humanitaire ont demandé à la France d'autoriser "à titre exceptionnel" le débarquement des 58 migrants à son bord, a indiqué lundi Frédéric Penard, le directeur des opérations de SOS Méditerranée.

"C'est la seule option que nous avons" pour permettre à l'Aquarius, "dernier navire" civil dans la zone, "de continuer sa mission" de sauvetage des migrants, a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à Paris.

"Le port de Marseille est le seul port envisageable pour qu'il puisse repartir", a-t-il ajouté, alors que le navire vient d'apprendre que les autorités panaméennes allaient lui retirer son pavillon.

En juin, l'Aquarius avait été au cœur d'une crise diplomatique, après avoir récupéré 630 migrants au large de la Libye, débarqués en Espagne après le refus de l'Italie et de Malte de les accepter. Le scenario s'était répété en août pour 141 migrants débarqués à Malte.

Divers navires humanitaires ont dû comme l'Aquarius trouver une solution de repli cet été. La crise a à chaque fois pu se dénouer lorsque d'autres pays européens se sont engagés à se répartir les réfugiés à bord.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.