Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Entre désistements et critiques, le "Davos du désert" s'ouvre à Riyad

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Paul Biya réélu pour un 7e mandat présidentiel

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#pasdevague et #jesuisunabruti, journée chargée sur les réseaux sociaux français

En savoir plus

LE DÉBAT

Comores : les risques d'une crise politique

En savoir plus

FOCUS

Irak : des personnalités féminines anticonformistes en danger

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le "Davos du désert" compromis par l'affaire Khashoggi

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Maroš Šefčovič : "Nous avons besoin d'intensifier le dialogue entre pays de l'Est et de l'Ouest"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique, mode, peinture : Mounia, égérie volcanique de la création

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Mondiaux de judo: Malonga dernier espoir de médaille, Tcheuméo et Maret battus

© AFP/Archives | Madeleine Malonga (d) face à Audrey Tcheumeo au Grand Chelem de Tokyo, le 3 décembre 2017

PARIS (AFP) - 

Madeleine Malonga (-78 kg), dernier espoir français mardi, s'est inclinée en quarts de finale aux Championnats du monde de judo à Bakou mais va tenter d'aller chercher une médaille de bronze en passant par le tableau de repêchage.

En quarts de finale, Malonga (24 ans), championne d'Europe en titre, a plié face à la Chinoise Ma Zhenzhao, qui l'a fait tomber puis l'a immobilisée au sol, avant même la mi-combat.

Elle devra sortir victorieuse de deux combats supplémentaires dans l'après-midi pour s'offrir une médaille de bronze, le premier contre la Britannique Katie-Jemima Yeats-Brown.

Audrey Tcheuméo (-78 kg), double médaillée olympique (argent en 2016, bronze en 2012), s'est elle fait surprendre dès le troisième tour par la Russe Aleksandra Babintseva par ippon. Exemptée de premier tour, la championne du monde 2011 et quadruple championne d'Europe (28 ans) menait d'un waza-ari avant de laisser Babintseva marquer deux fois.

Cyrille Maret (-100 kg), médaillé de bronze olympique à Rio, a lui aussi été stoppé dès son deuxième combat, par le Sud-Coréen Cho Guham, en à peine plus d'une minute (ippon). Comme Alexandre Iddir, l'autre Français engagé dans la catégorie, écarté par le Géorgien Varlam Liparteliani, vice-champion du monde sortant (waza-ari), au deuxième tour.

Aucun combattant tricolore n'étant engagé en poids lourds (+100 kg) mercredi en l'absence du décuple champion du monde Teddy Riner, le compteur de médailles du judo masculin français va plafonner à une. Celle en bronze remportée par Axel Clerget (-90 kg).

Au total, l'équipe de France compte quatre médailles : l'or conservé par Clarisse Agbegnenou (-63 kg), l'argent conquis par Marie-Eve Gahié (-70 kg) et deux en bronze, obtenues par Amandine Buchard (-52 kg) et Clerget.

© 2018 AFP