Accéder au contenu principal

Russie : les députés adoptent l'impopulaire réforme des retraites

Une manifestation à l'appel du Parti communiste russe contre la réforme des retraites à Moscou, le 22 septembre 2018.
Une manifestation à l'appel du Parti communiste russe contre la réforme des retraites à Moscou, le 22 septembre 2018. Vasily Maximov, AFP

La réforme des retraites, qui avait suscité de nombreuses manifestations en Russie, a été adoptée mercredi par le Parlement russe.

PUBLICITÉ

Les députés russes ont adopté mercredi 26 septembre une impopulaire réforme prévoyant le premier allongement de l'âge de la retraite depuis la période soviétique.

Présenté en juin par le gouvernement, le projet a suscité depuis un vif mécontentement, à l'origine de manifestations à répétition dans plusieurs villes de Russie. À tel point que l'assouplissement de la réforme annoncé fin août par le président Vladimir Poutine n'a pas calmé la gronde.

FOCUS

Le texte a été approuvé par 326 voix pour, 59 voix contre et une abstention. Il doit désormais être voté en troisième lecture puis par les sénateurs - une formalité - avant d'être promulgué par Vladimir Poutine et entrer en application.

Les députés ont introduit dans le texte, qui a provoqué de nombreuses manifestations et des revers électoraux inattendus pour le parti au pouvoir, tous les amendements proposés par Vladimir Poutine lors d'une adresse à la nation fin août.

>> À lire : manifestations en Russie contre la réforme des retraites

Chute de popularité pour Poutine

Confronté à une fronde inhabituelle qui a fait chuter sa côte de popularité, le président russe avait notamment promis d'augmenter l'âge de départ à la retraite pour les femmes de 55 ans actuellement à 60 ans (contre 63 dans le texte initial). Pour les hommes, l'âge de la retraite passe à 65 ans contre 60 ans aujourd'hui.

Les députés russes ont également adopté d'autres mesures prônées par Vladimir Poutine, telles que le départ anticipé pour les mères de familles nombreuses, le maintien d'avantages pour certaines professions comme les mineurs et l'introduction de sanctions pénales pour les entreprises licenciant des employés proches de l'âge de la retraite.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.