Accéder au contenu principal

Le comité judiciaire du Sénat américain autorise le Sénat à voter sur la nomination de Brett Kavanaugh

Des membres de la commission judiciaire du Sénat marchent après l'audience devant autoriser le Sénat à voter sur la nomination de Kavanaugh, le 28 septembre 2018.
Des membres de la commission judiciaire du Sénat marchent après l'audience devant autoriser le Sénat à voter sur la nomination de Kavanaugh, le 28 septembre 2018. Brendan Smialowski, AFP

Un vote de la commission judiciaire du Sénat a autorisé vendredi le Sénat à voter sur la nomination de Brett Kavanaugh, candidat à la Cour suprême soutenu par Donald Trump et accusé d'agression sexuelle.

Publicité

La commission judiciaire du Sénat a donné son feu vert, vendredi 28 septembre, à un vote final en session plénière du Sénat pour la nomination de Brett Kavanaugh. Les 11 membres républicains ont voté pour recommander la confirmation de ce dernier, tandis que les 10 démocrates s'y sont opposés.

Un sénateur républicain clé, Jeff Flake, a annoncé quelques minutes avant le début de la séance de la commission judiciaire qu'il soutenait finalement Brett Kavanaugh. Il a cependant demandé à ce que le vote final du Sénat soit retardé – un délai d'environ une semaine – de façon à ce qu'une enquête de police ait lieu sur le juge candidat à la Cour suprême.

Face à des journalistes à la Maison Blanche, Donald Trump a suggéré qu'il n'a pas été impliqué dans les négociations au Sénat. "Je vais laisser le Sénat s'en occuper. Il prendra sa décision", a déclaré le président des États-Unis. Il a précisé par ailleurs n'avoir jamais pensé, "même un petit peu", à d'autres noms pour la Cour Suprême dans le cas où son candidat, Brett Kavanaugh, n'aurait pas été retenu.

Un jour après les auditions au Sénat

Cette décision de la commission judiciaire du Sénat intervient un jour après les auditions au Sénat de Christine Blasey Ford, une universitaire qui accuse Brett Kavanaugh d'agression sexuelle, et du principal intéressé.

>> À lire sur France 24 : "Christine Blasey Ford, la professeure qui contrarie les plans de Trump pour la Cour suprême"

Sûre d'elle à "100 %", malgré sa voix tremblante, l'accusatrice du juge Kavanaugh a alterné les confidences chargées d'émotion et l'analyse quasi-scientifique de son traumatisme, faisant le récit détaillé de l'agression sexuelle qu'elle dit avoir subie en 1982.

>> À lire aussi sur France 24 : "Cour suprême : accusé d'agression sexuelle, Brett Kavanaugh jure de son innocence"

Interrogé après Christine Blasey Ford, Brett Kavanaugh s'est vigoureusement défendu. "Tout ceci est un cirque", a notamment déclaré le candidat à la Cour suprême, clamant son innocence avec véhémence. "Personne ne me fera me retirer”, a-t-il aussi déclaré à propos de sa candidature.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.