Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Comment les réseaux turcs s'insinuent dans l'islam de France"

France 24

Dans la presse ce vendredi, la stratégie d’influence de la Turquie en Europe. Grâce à l’islam, Erdogan "tisse sa toile" notamment en France. "Convaincante", ou "pas assez crédible", aux États-Unis, la presse analyse les prestations du juge Brett Kavanaugh et se son accusatrice Christine Blasey Ford devant la commission judiciaire du sénat. Enfin, la Ryder Cup arrive pour la première fois en France alors que le "golf hexagonal reste dans son trou".

PUBLICITÉ

À l’occasion du déplacement controversé de Recep Tayyip Erdogan en Allemagne, le Figaro s’intéresse à la stratégie d’influence de la Turquie en Europe. Selon le quotidien, "l’Islam politique turc est parti à la conquête de la France". Une réalité favorisée par la chute de l’islamologue Tariq Ramadan, proche des Frères Musulmans, et actuellement en détention provisoire pour des affaires de viol. La Turquie a aussi profité des difficultés géopolitiques du Qatar et "s’est engouffrée dans la brèche". Depuis 2017, c’est un proche du président turc, Ahmet Ogras qui assure la présidence du Conseil français du culte musulman.

Aux États-Unis, le parole contre parole du juge Kavanaugh contre son accusatrice Christine Blasey Ford est passée au crible des éditos. Le New York Times s’intéresse à la communication non verbale pour expliquer  "pourquoi Brett Kavanaugh n’était pas crédible", et "pourquoi Christine Blasey Ford l’était". Le Washington Post estime pour sa part que "le Sénat ne peut pas voter sur la confirmation du juge maintenant" et plaide pour un nouveau report du vote. Les témoignages n’auraient pas permis de faire toute la lumière sur cette affaire d’agression sexuelle, et une enquête s’impose, pour le quotidien.

A contre-courant, le New York Post estime que "Brett Kavanaugh mérite un vote". Pour ce journal, ces auditions sous serment n’ont rien résolu : tous les deux étaient convaincants, il n’y a aucune preuve. Le journal défend la thèse de la conspiration politique alimentée par les démocrates pour faire obstruction à la confirmation du juge conservateur à la cour suprême.

La presse s’intéresse aussi à la Ryder Cup, un rendez-vous inédit en France qui ne passionne pas forcément les français. Pourtant, rappelle le Huffington Post,c’est l’une des compétitions les plus suivies au monde … L’Humanité conclu que "le golf hexagonal reste dans son trou"…une discipline sportive loin de s'être démocratisée en France.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.