Accéder au contenu principal

Ryder Cup 2018 : l'Europe vire en tête après la première journée

La première journée de la Ryder Cup a vu l'Europe prendre les devants.
La première journée de la Ryder Cup a vu l'Europe prendre les devants. Yann Buxeda, FMM

L'édition 2018 de la Ryder Cup a débuté vendredi au Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines. Une première journée qui a vu les États-Unis débuter idéalement avant de sombrer en fin de parcours. L'Europe bascule en tête, 5-3.

PUBLICITÉ

Après de longs mois d'attente, la toute première Ryder Cup organisée en France est enfin lancée. Le coup d'envoi de cette 42e édition a été donné vendredi 28 septembre au matin, avec les "fourballs" (deux contre deux, une balle par joueur), avant les "foursomes" (deux contre deux, une balle par équipe) de l'après-midi. Un premier round matinal qui a tourné à l'avantage des États-Unis, qui ont basculé en tête en début d'après-midi (3-1).

Piqués au vif, les Européens ont entamé la deuxième partie de journée avec de bien meilleures intentions. Aidés par un vent plus présent, ils ont corrigé les Américains en remportant les quatre rencontres de l'après-midi. Un carton plein – le premier pour la sélection européenne sur une session depuis 1989 – qui leur a permis de conclure la première journée avec une petite avance (5-3). Un écart toutefois loin d'être définitif, mais qui a ravi les quelques 50 000 supporters qui s'étaient massés autour des 18 trous de l'Albatros, le parcours qu'arpenteront les golfeurs jusqu'à dimanche.

Tiger Woods, retour manqué

Et ils le feront donc en bonne compagnie, puisque dès l'aube, les supporters des deux camps étaient déjà bien présents dans les tribunes du Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines, où les "Europe, Europe" ont supplanté les "USA, USA" américains. Des visiteurs américains qui bénéficient malgré tout d'un certain capital sympathie, notamment grâce à la présence de Tiger Woods, de retour au plus haut niveau, six ans après sa dernière participation à la Ryder Cup.

"Il y a beaucoup de nervosité et d'excitation, c'est une atmosphère différente qu'on adore, comme si on jouait le final d'un tournoi dès le premier trou", a même reconnu la légende du golf. Une pression qui lui a d'ailleurs joué quelques tours, puisqu'il n'a pas été à la hauteur lors de son entrée en lice vendredi matin. Mais au vu de la déconfiture de ses partenaires en fin de journée, il pourrait bien de nouveau être aligné dès samedi matin. Reste que Woods ou pas, une réaction d'orgueil est en tout cas attendue côté américain.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.