Accéder au contenu principal

Cour Suprême : Trump demande une enquête du FBI sur le juge Kavanaugh

Affiche brandie par des manifestants anti-Kavanaugh à Los Angeles, le 28 septembre 2018.
Affiche brandie par des manifestants anti-Kavanaugh à Los Angeles, le 28 septembre 2018. Mark Raslton, AFP

Cédant à la pression, le président Donald Trump a ordonné une enquête du FBI portant sur les accusations de violences sexuelles présumées du juge Kavanaugh, son candidat à la Cour suprême. Cette décision repousse d'une semaine le vote au Sénat.

Publicité

Nouveau coup de théâtre dans l’affaire du juge Kavanaugh. Sous la pression grandissante y compris des républicains, Donald Trump a ordonné vendredi 28 septembre l'ouverture d'une enquête du FBI sur son candidat à la Cour suprême, accusé d'agressions sexuelles, repoussant de fait le vote très attendu au Sénat américain sur la confirmation de Brett Kavanaugh. Ce dernier a indiqué accepter de coopérer.

Cette décision a clos une journée d'intense bras de fer et de rebondissements au Capitole autour de la confirmation du juge Kavanaugh, 53 ans, et laisse planer l'incertitude sur son accession à la plus haute juridiction du pays. "J'ai ordonné au FBI de mener une enquête complémentaire" sur Kavanaugh qui ne devra pas prendre plus d'une semaine, a déclaré vendredi Donald Trump dans un communiqué. Il avait plus tôt de nouveau assuré Brett Kavanaugh de son soutien.

"Un formidable juge de la Cour Suprême des États-Unis"

Le président américain a tweeté dans la soirée pour préciser que l'enquête venait tout juste de commencer. Brett Kavanaugh "sera un jour ou l'autre reconnu comme un formidable juge de la Cour Suprême des États-Unis", a en outre écrit Trump.

Debra Katz, l'un des avocats de Christine Blasey Ford, 51 ans, qui affirme que Kavanaugh a tenté de la violer lorsqu'ils étaient lycéens, a estimé qu'"aucune limite artificielle, tant du point de vue du temps que de l'ampleur ne devait être imposée" à l'enquête du FBI, selon des médias américains.

>> À lire sur France 24 : "Christine Blasey Ford, la professeure qui contrarie les plans de Trump pour la Cour suprême"

Les investigations seront "limitées aux accusations plausibles" portées contre le juge conservateur, a néanmoins précisé la commission judiciaire du Sénat. Les démocrates demandaient depuis des jours une enquête du FBI.

Au cours de son enquête, la police fédérale américaine aura la possibilité d'interroger Mark Judge, l'ami de Brett Kavanaugh identifié par Blasey Ford comme étant présent dans la chambre au moment de l'agression présumée au début des années 80.

>> À lire : Affaire Kavanaugh : Mark Judge, témoin-clé et grand absent des auditions du Sénat

Mark Judge a indiqué vouloir coopérer avec toute agence en charge de l'enquête dans un courrier envoyé à la commission judiciaire du Sénat.

Le témoignage de Christine Blasey Ford devant les sénateurs jeudi a ému une grande partie des Américains, les autres prenant le parti du juge, dans un pays profondément polarisé. Brett Kavanaugh a nié catégoriquement toutes les accusations le visant devant les mêmes sénateurs.

C'est finalement un sénateur républicain clé pour l'issue du vote, Jeff Flake, qui est parvenu à forcer l'ouverture d'une enquête.

Dominant d'une très courte majorité au Sénat, à 51 contre 49, les républicains ne peuvent se permettre de perdre qu'une seule voix. En outre, les élections législatives de mi-mandat en novembre pourraient changer la donne.

 

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.