Accéder au contenu principal

"Je m'voyais déjà", "La Bohème", "Emmenez-moi"... les grands titres de Charles Aznavour

Charles Aznavour est mort dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre 2018 à l'âge de 94 ans.
Charles Aznavour est mort dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre 2018 à l'âge de 94 ans. AFP

Charles Aznavour, dernier des géants de la chanson française, est mort dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Il laisse dans son sillage de nombreux titres incontournables et transgénérationnels.

Publicité

Charles Aznavour n'est plus. L'emblématique chanteur français est mort dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre, ont annoncé à l'AFP ses attachées de presse. Il laisse derrière lui de nombreux titres incontournables, qui ont contribué à son succès pendant des décennies en France et à l'international.

• "Je hais les dimanches" (1950)

Charles Aznavour écrit à New York sa première chanson "Je hais les dimanches", en 1950. Une chanson qui sera d'abord interprétée par Juliette Gréco, et qui vaudra à cette dernière de remporter le prix Édith-Piaf d’interprétation au concours de la chanson de Deauville, en 1951.

Charles Aznavour - "Je hais les dimanches"

• "Sur ma vie" (1955)

Charles Aznavour connaît son premier succès avec ce titre, en 1955, titre présent sur un vinyle 78 tours aux côté de la chanson "Le Palais de nos chimères". "Sur ma vie" sera notamment reprise par Michel Delpech.

Charles Aznavour - "Sur ma vie"

• "Je m'voyais déjà" (1960)

Charles Aznavour vend beaucoup, mais il n'est pas considéré comme un grand de la scène par les critiques. Lors de son concert de la "dernière chance", le 12 décembre à l'Alhambra, il force enfin son destin à 36 ans, avec cette chanson sur les illusions perdues d'un artiste.

Charles Aznavour - "Je m'voyais déjà"

• "Les Comédiens" (1962)

192. La vague yéyé a envahi la France. Charles Aznavour y est sensible, lui qui offre "Retiens la nuit" à Johnny Hallyday. Mais il reste fidèle à sa musique et à ses thèmes comme "Le Métier", avec cette chanson dont la première version retoquée s'intitulait "Les Étudiants". "Ça n'aurait intéressé personne", jugeait-il.

Charles Aznavour - "Les comédiens"

• "For me... formidable" (1963)

Charles Aznavour s'amuse à marier l'anglais avec le français et part à la conquête du monde. À New York, il triomphe au Carnegie Hall qu'il loue à ses frais. Bob Dylan dit de lui : "C'est ce que j'ai vu de plus beau sur scène".

Charles Aznavour - "For me... formidable"

• "La Mamma" (1963)

Charles Aznavour, qui cartonne avec "Et pourtant", ne tient pas particulièrement à interpréter cette chanson écrite par Robert Gall, le père de France. Elle deviendra pourtant un titre incontournable de son répertoire.

Charles Aznavour - "La mamma"

• "La Bohème" (1965)

Dans ce titre, l'entame mythique emporte directement l'auditeur : "Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître...". Un hymne à la jeunesse, à  l'amour, à la liberté et une ode à la nostalgie.

Charles Aznavour - "La Bohème"

• "Emmenez-moi" (1967)

À quoi tient un tube ? En voyage à Macao, Charles Aznavour regarde de pauvres gens entassés sur un ferry et se dit que "la misère serait moins pénible au soleil". Il couche ses mots sur un carnet de notes qu'il perd peu après. Heureusement, il a une excellente mémoire.

Charles Aznavour - "Emmenez-moi"

• "Mes emmerdes" (1976)

Musicalement, cette chanson s'ajoute à une liste déjà longue d'incontournables dans les tours de chant de Charles Aznavour. Concrètement, elle se traduit par des démêlés avec la justice pour exil fiscal.

Charles Aznavour - "Mes emmerdes"

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.