Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

FRANCE

Le braqueur Redoine Faïd mis en examen pour évasion en bande organisée

© Benoit Peyrucq, AFP | Un dessin représentant Redoine Faïd lors de son procès à Paris, le 2 mars 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/10/2018

Le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd, arrêté mercredi dans l’Oise, trois mois après s'être évadé de prison, a été mis en examen notamment pour "évasion en bande organisée", a-t-on appris mercredi soir de source judiciaire.

Quelques heures après son arrestation, le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd a été mis en examen notamment pour "évasion en bande organisée", a-t-on appris mercredi 3 octobre au soir, de source judiciaire.

Redoine Faïd, son frère Rachid, ainsi que ses neveux Liazid F. et Ishaac H. ont également été mis en examen des chefs de détournement d'aéronef, d'enlèvement et séquestration, d'infraction à la législation sur les armes de catégories A et B en réunion, de recel, de transport d'armes ou engin explosif et d'association de malfaiteurs en vue de la commission d'autres crimes, a-t-on précisé de même source.

Redoine et Rachid Faïd, qui ont par ailleurs été mis en examen du chef de refus d'obtempérer, ont été placés en détention provisoire conformément aux réquisition du parquet, a-t-on ajouté. Le juge de liberté et de détention (JLD) n'a, à cette heure, pas encore statué sur la situation des deux autres mis en examen.

Le parcours criminel de Redoine Faïd en 12 dates-clés

Redoine Faïd a été arrêté sans heurts mercredi 3 octobre à 4 h 20 (2 h 20 GMT) dans un appartement de Creil (Oise) en même temps que son frère Rachid, un neveu et l'occupante de ce logement, une jeune femme dont la surveillance a permis de remonter jusqu'à eux, a expliqué à la presse le procureur de Paris, François Molins.

Un deuxième neveu du braqueur a été arrêté à son domicile à Villiers-Saint-Paul (Oise). La jeune femme et deux autres individus interpellés à leur domicile respectif, également dans l'Oise, ont été placés en garde à vue.

"Excellence" des forces de l'ordre

Emmanuel Macron a rendu hommage aux "forces de l'ordre (...) pour l'excellence de leur travail, dont vous avez vu qu'il ne s'arrête jamais, même dans la nuit, même dans cette période", a-t-il dit en marge d'une visite au Mondial de l'Auto.

Dans la journée, le chef du gouvernement Édouard Philippe s'est rendu dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre pour féliciter les équipes de l'opération menée par les hommes de la Brigade de recherches et d'intervention (BRI) et de l'Office central de lutte contre le crime organisé.

En 2010, sorti de prison, Redoine Faïd, aujourd'hui âgé de 46 ans, se disait repenti et courait les plateaux de télévision pour faire la promotion d'un livre dans lequel il racontait sa vie de braqueur, "des cités au grand banditisme". Mais il a de nouveau été interpellé en juin 2011 puis condamné en 2017 à 18 ans de prison pour l'attaque d'un fourgon blindé et à 10 ans pour s'être évadé de la prison de Lille-Séquedin (Nord) en 2013, avec explosifs et prise d'otages. Il avait alors été repris un mois et demi plus tard.

Redoine Faïd est considéré comme l'organisateur du braquage avorté d'un fourgon de transport de fonds, qui a entraîné la mort de la policière Aurélie Fouquet, mère de famille de 26 ans, le 20 mai 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). En dépit de sa proximité avec les membres du commando, dont son frère Fisal, Redoine Faïd nie avoir été mêlé à ce projet d'attaque et à la mort de la fonctionnaire de police, pour laquelle il a été condamné en appel à 25 ans de prison en avril.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 04/10/2018

  • FRANCE

    Redoine Faïd arrêté dans l'Oise après trois mois de cavale

    En savoir plus

  • FRANCE

    Cavale de Redoine Faïd : des perquisitions menées dans l'Oise

    En savoir plus

  • FRANCE

    Redoine Faïd : Nicole Belloubet annonce une réorganisation de l'administration pénitentiaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)