Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Mo'Kalamity, ambassadrice capverdienne d'un reggae conquérant

En savoir plus

FOCUS

En Californie, une croisade anti-avortement après une décision de la Cour suprème

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Adlène Méddi : "1994, une année de basculement en Algérie"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : nouveau procès pour Ahmed Douma, icône de la révolution

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'enjeu sécuritaire des législatives en Afghanistan

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Luis Aguiriano : "Je ne pense pas que Manuel Valls sera maire de Barcelone"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Malgré l'article 7, des sanctions impossibles contre la Pologne et la Hongrie ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'improbable rencontre entre Donald Trump et Kanye West

En savoir plus

L’invité du jour

Monique Pinçon-Charlot : "La fraude fiscale est une arme pour asservir le peuple"

En savoir plus

FRANCE

L'agresseur de Marie Laguerre écope de six mois de prison ferme

© Philippe Lopez, AFP | Marie Laguerre aux côtés de son avocate au palais de justice de Paris, le 4 octobre 2018.

Vidéo par Karina CHABOUR

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/10/2018

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné à un an de prison, dont six mois avec sursis, le jeune homme qui avait frappé fin juillet en pleine rue l'étudiante Marie Laguerre. Elle avait porté plainte grâce aux images de vidéosurveillance.

L'homme âgé de 25 ans qui avait frappé une femme en pleine rue à Paris, fin juillet, a été condamné jeudi 4 octobre à un an de prison, dont six mois ferme, par le tribunal correctionnel de Paris.

L'affaire avait éclaté fin juillet, lorsque Marie Laguerre, une étudiante de 22 ans, avait publié sur Facebook un billet racontant son agression, images de vidéosurveillance à l'appui. Elle y accusait l'homme de lui avoir adressé des bruits et remarques à connotation sexuelle. "J'ai donc lâché un 'ta gueule' en traçant ma route. Car je ne tolère pas ce genre de comportement", écrivait-elle. L'homme lui avait alors jeté un cendrier, avant de la gifler violemment devant des témoins, en pleine journée. Les images avaient suscité l'indignation, aussi bien en France qu'à l'étranger, sur fond de débat sur le harcèlement de rue.

L'agresseur restera donc en prison. Le tribunal a prononcé une obligation de soin psychologique et une interdiction d'entrer en contact avec la victime, à laquelle il devra verser 2 000 euros en réparation du préjudice moral. Il devra également suivre un stage de sensibilisation aux violences au sein du couple et aux violences sexistes. "Nous sommes satisfaites. Cela nous semble être une peine équilibrée", a dit l'avocate de Marie Laguerre à Reuters.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 04/10/2018

  • HARCÈLEMENT DE RUE

    Agression de Marie Laguerre à Paris : renvoi du procès, la victime se confie à France 24

    En savoir plus

  • FRANCE

    Agression de Marie Laguerre à Paris : un suspect en garde à vue

    En savoir plus

  • FRANCE

    Enquête ouverte sur le harcèlement d'une jeune femme à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)