Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Premier ministre arménien annonce à France 24 des législatives anticipées en décembre

© Capture d'écran, France 24 | Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian lors d'un entretien exclusif diffusé sur France 24.

Vidéo par Marc PERELMAN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/10/2018

Dans un entretien exclusif accordé à France 24, le Premier ministre arménien annonce que les élections législatives anticipées se tiendront dans son pays "autour du 9-10 décembre" et qu'il démissionnera "d'ici au 16 octobre".

Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, compte démissionner d'ici au 16 octobre afin de permettre la tenue d'élections législatives anticipées autour du
10 décembre, a-t-il annoncé dans un entretien exclusif accordé à France 24 et qui sera diffusé dans son intégralité jeudi 11 octobre, à 8 h 45.

"Les élections anticipées devront se tenir autour du 9-10 décembre, à un ou deux jours près (...) et de ce fait il faudra que je donne ma démission d'ici au 16 octobre", a-t-il expliqué à Marc Perelman, envoyé spécial de France 24 en Arménie, où doit se tenir le sommet de la francophonie.

>> À voir : "Sommet de la francophonie en Arménie : quels enjeux ?"

L'ex-chef de file de l'opposition a été élu le 8 mai dernier à la tête du gouvernement, à l'issue d'un soulèvement populaire marqué par des manifestations de masse contre la corruption, le népotisme et les difficultés économiques.

La tenue d'élections législatives anticipées figurait au programme de son gouvernement, qui a été approuvé par le Parlement.

Première publication : 10/10/2018

  • RWANDA

    Sommet de la Francophonie : pourquoi Paris soutient la candidate rwandaise

    En savoir plus

  • FRANCE

    Charles Aznavour, la voix de l'Arménie

    En savoir plus

  • ARMÉNIE

    Arménie : tout juste élu, Pachinian se rend dans la région contestée du Haut-Karabakh

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)