Accéder au contenu principal
EXCLUSIF

Sur France 24, le Premier ministre arménien annonce des législatives anticipées

France 24

Dans un entretien exclusif accordé à France 24, le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, annonce qu'il remettra sa démission "d'ici au 16 octobre". "Les élections législatives anticipées devront se tenir autour du 9-10 décembre" a-t-il expliqué à Marc Perelman, envoyé spécial de France 24 en Arménie, en marge du sommet de la Francophonie à Erevan.

PUBLICITÉ

Nikol Pachinian, ex-chef de file de l'opposition en Arménie, a été élu le 8 mai dernier à la tête du gouvernement, à l'issue d'un soulèvement populaire marqué par des manifestations de masse contre la corruption, le népotisme et les difficultés économiques. La tenue d'élections législatives anticipées figurait au programme de son gouvernement, et les partis d'opposition ont fini par l'accepter.

Nikol Pachinian explique que la tenue du sommet de la Francophonie, quelques mois après la "révolution de velours" qui l’a porté au pouvoir, est la preuve que la continuité de l’État est assurée. Selon lui, c'est la première fois dans l’histoire de son pays, que le peuple est véritablement représenté. Il dit également ne pas craindre de coup d’État, affirmant que les forces armées, sous son contrôle, n’oseront pas s’opposer à la volonté populaire.

Sur la crise du Haut-Karabakh, le Premier ministre explique avoir rencontré le président d’Azerbaïdjan Ilam Aliev afin d'apaiser le climat entre les deux pays. Il est impératif pour lui que le Karabakh y participe, ce que l’Azerbaïdjan refuse. Nikol Pachinian accuse par ailleurs l’Azerbaïdjan de vouloir conquérir les territoires du Karabakh et en expulser les Arméniens.

>> À voir : "Sommet de la francophonie en Arménie : quels enjeux ?"

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.