Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Marché des satellites : la concurrence des géants du numérique

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Brexit : le coût économique de l'incertitude

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"L'Italie, Salvini et le fantôme fasciste"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Remaniement : "Et la montagne accoucha d'une souris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violences en RD Congo : la faim menace 15 millions de personnes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

En politique, faut-il tourner son pouce 7 fois avant de tweeter ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Olivia Grégoire : "C'est un gouvernement qui consolide la majorité"

En savoir plus

"Dégoûtée", l'Etoile Rouge rejette les soupçons de match truqué

© AFP/Archives | Match de Ligue des champions entre PSG et Etoile Rouge de Belgrade le 3 octobre 2018

BELGRADE (AFP) - 

"Scandalisée et dégoûtée", l'Etoile Rouge Belgrade a rejeté vendredi dans un communiqué les "soupçons" de trucage du match de Ligue des champions contre le Paris-SG sur lequel la justice française a ouvert une enquête.

"Scandalisée et dégoûtée, l'Etoile Rouge rejette (...) les soupçons concernant le match PSG-Etoile Rouge et l'implication de quiconque au sein du club dans des agissements contraires à l'honneur", selon le club.

"L'Etoile Rouge s'attend à ce que la vérité soit établie dans les plus brefs délais et à être blanchie de tout soupçon quant à un lien d'un des membres du club avec ces actes", selon le texte.

Ces accusations "sont de nature à apporter un grand préjudice à la renommée et la réputation de notre club", regrette l'Etoile Rouge, qui fait cette année son retour en Ligue des champions, 27 ans après son sacre de 1991.

"C'est pour cela que l'Etoile Rouge insiste auprès des organes compétents en Serbie, au sein de l'UEFA et en France, pour qu'ils enquêtent jusqu'au bout", poursuit le club.

"Les technologies actuelles, mais aussi d'autres mécanismes ont tellement évolué qu'il s'avère virtuellement impossible qu'un tel cas reste non élucidé", selon le communiqué.

Sollicitée par l'AFP, la Fédération serbe de football n'avait pas réagi vendredi soir.

© 2018 AFP