Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Affaire Khashoggi: le début de la fin pour MBS?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La colère de Jean-Luc Mélenchon face aux perquisitions divise sur la toile

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit/UE : la peur du vide ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Avec "Forte", Salim Saab rend hommage aux femmes artistes du monde arabe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival Lumière de Lyon : Jane Fonda à l’honneur

En savoir plus

FOCUS

La frontière irlandaise, pierre d'achoppement du Brexit

En savoir plus

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

Asie - pacifique

La Turquie libère le pasteur américain Andrew Brunson

© AFP | Andrew Brunson en juillet 2018 à Izmir, en Turquie.

Vidéo par Matthieu MABIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/10/2018

Le pasteur américain Andrew Brunson a été remis en liberté et était attendu samedi à Wahishington. Assigné à résidence, il avait été condamné par la justice turque à trois ans de prison pour soutien au PKK, considéré comme terroriste par Ankara.

Un tribunal turc a remis vendredi 12 octobre en liberté le pasteur américain Andrew Brunson, qui était attendu samedi à Washington et dont la détention puis l'assignation à résidence en Turquie sont au cœur d'une grave crise entre Ankara et Washington.

"Bonne nouvelle, le pasteur Brunson est en vol", a lancé Donald Trump à des journalistes. "Je crois qu'il est en bonne forme" après avoir "beaucoup souffert", a-t-il ajouté. Le président des États-Unis a précisé qu'il l'accueillerait dans le Bureau ovale à la Maison Blanche "probablement samedi".

Le tribunal turc, à Aliaga dans la région d'Izmir (ouest), a condamné le pasteur à trois ans et un mois de prison mais l'a remis en liberté en tenant compte du temps qu'il a déjà passé en prison (21 mois, suivi de plus de deux mois d'assignation à résidence depuis juillet 2018), et de son comportement pendant son procès, selon une correspondante de l'AFP sur place.

Reconnu coupable de "soutien à des organisations terroristes"

Il s'est vu infliger cette peine de prison après avoir été reconnu coupable de "soutien à des organisations terroristes", en l'occurrence le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatistes kurdes) et le réseau de Fethullah Gülen, le prédicateur accusé par Ankara d'avoir orchestré le putsch manqué de juillet 2016.

La libération du pasteur Brunson, "la fin de deux ans d'affrontements extrêmement brutaux" entre la Turquie et les États-Unis

Le tribunal a en outre accédé aux demandes du parquet de lever l'assignation à résidence et l'interdiction de quitter la Turquie imposées au pasteur américain Andrew Brunson, qui pourra ainsi quitter ce pays.

Crise diplomatique

Installé en Turquie depuis une vingtaine d'années, le pasteur était à la tête d'une petite église protestante à Izmir. Il dément en bloc les accusations d'activités "terroristes" qui pèsent sur lui.

Une crise diplomatique entre Ankara et Washington provoquée par sa détention a contribué à l'effondrement en août de la livre, la monnaie turque, et mis en lumière les fragilités de l'économique locale.

Avec AFP

Première publication : 12/10/2018

  • ÉTATS-UNIS

    Quand Fethullah Gülen évoquait le complot visant à le livrer à Ankara

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Plus de 20 Kurdes tués dans des raids menés par la Turquie en Syrie et en Irak

    En savoir plus

  • TURQUIE - ARABIE SAOUDITE

    L'affaire Khashoggi complique les relations de Riyad avec Ankara et Washington

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)