Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Des militantes féministes torturées dans les prisons saoudiennes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

France 24 en Libye : les migrants débarqués du Nivin dans le port de Misrata

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Alain Juppé : "Les réformes de la fiscalité écologique sont nécessaires"

En savoir plus

LE DÉBAT

Affaire Carlos Ghosn : dérive solitaire ou lutte de pouvoir ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

RD Congo : coup d'envoi de la campagne à un mois de la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13-Novembre, jugé en appel

En savoir plus

FOCUS

Le chlordécone, poison pour les terres et les corps en Martinique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zahia Ziouani, la "maestra" pour qui rien n’est impossible

En savoir plus

L’invité du jour

Stéphane Bourgoin : "Les serial killers cherchent à devenir l’égal de Dieu"

En savoir plus

FRANCE

À Paris, Anne Hidalgo ouvrira des mairies aux personnes sans-abri

© Eric Feferberg, AFP | Anne Hidalgo, en conférence de presse conjointe avec Renault, à la mairie de Paris, le 4 juillet 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/10/2018

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé au Journal du dimanche que plusieurs locaux municipaux de la capitale accueilleront, à partir de mi-novembre, des personnes sans-abri.

Dans un entretien au Journal du Dimanche (JDD), le 14 octobre 2018, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé l’ouverture des mairies de la capitale aux personnes sans domicile fixe cet hiver, dont l'Hôtel de Ville, spécialement dédié aux femmes sans-abri.

"Il manque près de 3 000 places d'hébergement d'urgence dans la capitale. Je me suis engagée à ce que la Ville fasse la moitié du chemin. Plus de 800 ont déjà été créées dans nos bâtiments depuis février, 700 seront ouvertes d'ici à début 2019. L'État est chargé de créer les 1 500 autres", a expliqué Anne Hidalgo.

En février, près de 3 000 sans-abri avaient été dénombrés dans les rues de Paris lors d'un recensement inédit organisé par la mairie, sur fond d'une querelle de chiffres entre le gouvernement et les associations.

Plusieurs mairies ont donné leur accord

Pour héberger les sans-abri, la maire de Paris compte utiliser des bâtiments vacants et des lieux municipaux en fonctionnement. "Plusieurs mairies d'arrondissement - de gauche comme de droite - ont accepté d'ouvrir des places d'hébergement dans leurs locaux (...). Dans le même élan, j'ai tenu à créer une halte de nuit dédiée aux femmes dans l'Hôtel de Ville de Paris" qui ouvrira fin novembre, a-t-elle affirmé. 

À l'Hôtel de Ville, qui héberge les institutions municipales de Paris depuis le XIVe siècle, le salon des Prévôts et celui des Tapisseries "seront transformés en accueil de jour - des repas seront servis et des soins prodigués - ainsi qu'en halte de nuit, avec des lits, des dortoirs, des blocs sanitaires", développe la maire.

Une cinquantaine de femmes SDF - jusqu'à une centaine en situation de grand froid - pourront être accueillies dans cette halte qui sera "pérenne".

Avec AFP

Première publication : 14/10/2018

  • FRANCE

    La mairie de Paris porte plainte contre un site incitant les étudiants à la prostitution

    En savoir plus

  • FRANCE

    La mairie de Paris veut mettre fin à la circulation des voitures à essence en 2030

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)