Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Gaza : annonce d'un cessez le feu

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Un monde à portée de main", le roman en trompe-l'œil de Maylis de Kerangal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Uhuru Kenyatta : "Aucun pays ne peut combattre seul le terrorisme"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Christine Lagarde et Jim Yong Kim : "Il faut un multilatéralisme plus inclusif"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un opposant à Maduro raconte sa détention dans les geôles du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

L'Arabie saoudite accroît investissements et influences en Bosnie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Trévidic sur la lutte antiterroriste : "Le danger, c'est de baisser la garde"

En savoir plus

FOCUS

Au Soudan du Sud, une paix si fragile

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget italien : Rome face à l'ultimatum de Bruxelles

En savoir plus

Ballon d'Or: Modric met en avant Griezmann

© AFP/Archives | Le capitaine de la Croatie Luka Modric (g) à la lutte avec l'attaquant français Antoine Griezmann en finale du Mondia, le 15 juillet 2018 à Moscou

PARIS (AFP) - 

Luka Modric, un des prétendants au Ballon d'Or, met "en avant" Antoine Griezmann "pour tout ce qu'il a réalisé cette année", selon un entretien à paraître mardi dans le magazine France Football, organisateur du prix récompensant le meilleur joueur de l'année.

En plus des habituels candidats Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, Modric évoque trois champions du monde français dans la perspective du trophée individuel suprême qui sera décerné le 3 décembre. "Varane a connu une saison fantastique. Mbappé, c'est un talent extraordinaire, une magnifique promesse pour le futur mais qui a déjà affiché un grandissime niveau. Il est vraiment spécial", déclare d'abord Modric, dans des extraits parus sur le site de L'Equipe.

"Et bien entendu, je citerais Griezmann, qui est, des trois Français, celui que je mettrais en avant pour tout ce qu'il a réalisé cette année".

Modric fait lui aussi partie des favoris pour le Ballon d'Or, récompense basée sur le vote des seuls journalistes. Le Croate, finaliste du Mondial et vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, a déjà reçu dans les mois écoulés le titre de meilleur joueur UEFA puis Fifa.

"Je n'aime pas parler de cette manière et clamer: +Oui, c'est moi qui mérite le Ballon d'Or+, expose-t-il dans France Football, organisateur du trophée. L'important pour moi est d'être sur le terrain comme je le suis depuis des mois. Cette année 2018 a été sans aucun doute la meilleure de ma carrière. (...) Vous n'allez pas me faire dire: +C'est moi qui dois le gagner+".

© 2018 AFP