Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : les signataires de l'accord de Genève appellent à l'unité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"W'ere in the Brexs*it"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

Economie

Philanthrope et figure de l'informatique, Paul Allen, le cofondateur avec Bill Gates de Microsoft, est mort

© Otto Greule Jr, AFP | Paul Allen, figure de l'informatique, en octobre 2017 à Seatlle

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/10/2018

Figure emblématique de l'informatique mais aussi du sport, le milliardaire et philanthrope Paul Allen, cofondateur en 1975 avec Bill Gates du géant Microsoft, avait survécu deux fois au cancer avant de succomber à une récidive, à l'âge de 65 ans.

Cofondateur en 1975 avec Bill Gates du géant américain de l'informatique Microsoft, Paul Allen, est mort lundi 15 octobre à l'âge de 65 ans.

"C'est avec une grande tristesse que nous annonçons la mort de notre fondateur Paul Allen, cofondateur de Microsoft", a indiqué l'entreprise Vulcan, fondée et détenue par Paul Allen. "M. Allen est décédé lundi après-midi 15 octobre 2018, des complications d'un lymphome non-hodgkinien, à Seattle", toujours selon ce communiqué. Paul Allen avait annoncé début octobre que cette maladie, traitée une première fois en 2009, avait récidivé, mais que les médecins étaient "optimistes". Il avait aussi survécu à une autre forme de cancer, la maladie de Hodgkin, diagnostiquée en 1982.

Le communiqué de Vulcan

"Aujourd'hui, nous pleurons la perte d'un dirigeant, d'un mentor et d'un ami dont les soixante-cinq années furent trop courtes – et nous rappelons quel honneur cela fut de travailler aux côtés de quelqu'un dont la vie a changé le monde", a ajouté Vulcan.

"Un grand pionnier"

Les réactions ont afflué, notamment celle de son ancien associé et longtemps PDG de Microsoft, Bill Gates. Saluant un "de ses plus proches amis", qui "méritait plus de temps", Bill Gates a estimé que "l'informatique personnelle n'aurait jamais existé sans lui", selon une déclaration citée par la presse américaine. Paul Allen avait cofondé Microsoft avec Bill Gates en 1975 avant de claquer la porte en 1983, fâché avec son ex-associé, qu'il accusera plus tard d'avoir tenté de "l'arnaquer", alors qu'il songeait à son départ et qu'il se remettait de son premier cancer.

Faute d'accord sur le prix de rachat de ses actions, Paul Allen avait conservé ses parts, ce qui fera sa fortune quand il les vendra vers l'an 2000. Une fortune estimée lundi soir à 20,3 milliards de dollars par le magazine Forbes.

Steve Ballmer, un autre ancien de Microsoft et ex-patron du groupe, que Paul Allen accusait aussi d'avoir tenté de le duper dans les années 1980, a évoqué sur Twitter "un grand mentor". Le patron de Google, Sundar Pichai, a quant à lui salué un "grand pionnier" du monde de la technologie.

L'hommage de Steve Ballmer

Trois ans après son départ de Microsoft, Paul Allen avait fondé Vulcan pour gérer ses différentes activités, notamment dans la culture, l'immobilier, le sport. Il était propriétaire de l'équipe de football américain des Seattle Seahawks et de celle de basket-ball des Trail Blazers de Portland. Comme beaucoup de milliardaires, et notamment Bill Gates, Paul Allen était un philanthrope ardent, en particulier dans la santé.

Paul Allen avait par ailleurs fondé Stratolaunch, une entreprise ayant construit un avion géant capable de lancer des fusées dans l'espace, actuellement testé en Californie. L'entreprise a salué en lui un "visionnaire".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 16/10/2018

  • ÉTATS-UNIS

    Les géants de la Tech jouent aux équilibristes dans l’Amérique de Trump

    En savoir plus

  • INFORMATIQUE

    Avec Github, Microsoft veut redorer son blason auprès des défenseurs du logiciel libre

    En savoir plus

  • FRANCE

    Word propose l'écriture inclusive, "un péril mortel" selon l'Académie française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)