Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : "Nouvelle droite", vieilles idées ?

En savoir plus

Ryder Cup: "J'étais fatigué", concède Tiger Woods

© AFP/Archives | Le golfeur américain Tiger Woods lors de la Ryder Cup 2018 au Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines, le 30 septembre 2018

LOS ANGELES (AFP) - 

L'Américain Tiger Woods est revenu mercredi sur ses quatre défaites en quatre matches durant la Ryder Cup 2018 qui ont plombé fin septembre les Etats-Unis, surclassés par l'Europe (17,5 points à 10,5): "J'étais fatigué", a-t-il admis.

"C'était juste l'effet cumulé de tout ce qu'il s'est passé cette saison (...) J'étais fatigué parce je ne m'étais pas entraîné pour tout cela", a expliqué Woods, selon des propos rapportés par le magazine Sports Illustrated.

"Je ne m'étais pas entraîné pour jouer autant (de tournois) durant ce come-back. En plus de cela, il a fallu faire face à la chaleur, à la fatigue et à la perte de poids", a poursuivi l'ancien N.1 mondial, en marge du Tiger Woods Invitational, une épreuve amateur qu'il organise près de Monterrey (Californie).

Sur le Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines, Woods a vécu un calvaire avec ses quatre défaites qui ont porté son bilan en Ryder Cup à 13 victoires, 21 défaites et trois nuls.

Woods était pourtant arrivé en France auréolé de sa victoire quelques jours plus tôt dans le Tour Championship, son premier succès sur le circuit américain de golf (PGA) depuis août 2013.

Il a réussi en 2018 un tonitruant retour au premier plan après quatre opérations du dos entre 2014 et 2017. Alors qu'il ne savait pas s'il pourrait retrouver son niveau en début de saison, il a disputé 18 épreuves et fini l'année à la 13e place mondiale.

Le joueur aux 14 titres du Grand Chelem a déjà prévu de "travailler beaucoup la musculation (durant l'intersaison)": "Il faut que je (me) renforce, car quand on joue semaine après semaine, c'est usant", a-t-il rappelé.

Woods a par ailleurs confié qu'il espérait être "capitaine et joueur" de l'équipe des Etats-Unis lors de la Presidents Cup 2019 qui oppose tous les deux ans les Etats-Unis au reste du monde, sauf l'Europe.

© 2018 AFP