Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le string n'est pas une preuve de consentement"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Brexit: "un gouvernement divisé, un parti divisé, une nation divisée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Érythrée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mais qu'est ce que ça veut dire "mettre le bololo" ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : divorce à l'amiable avec Bruxelles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

FRANCE

Après la sortie de Mélenchon sur l'accent, une députée LREM propose une loi

© Gonzalo Fuentes, Reuters | Jean-Luc Mélenchon a imité l'accent d'une journaliste originaire de Toulouse.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/10/2018

La députée La République en marche Laetitia Avia a annoncé, jeudi soir, le dépôt d'une proposition de loi contre la glottophobie, les discriminations linguistiques, après que Jean-Luc Mélenchon a raillé l'accent du sud d'une journaliste.

Au lendemain des railleries de Jean-Luc Mélenchon à l’encontre d’une journaliste de Toulouse, la députée La République en Marche (LREM) Laetitia Avia a annoncé jeudi 19 octobre sur Twitter son intention de déposer une proposition de loi "pour reconnaître la glottophobie comme source de discrimination".

Dans l'ébauche de sa proposition, jointe à son message sur le réseau social, cette porte-parole de LREM indique que le terme de "glottophobie" théorisé en 2016, fait référence à "l'accent d'une personne". Sa proposition souligne que "l'accent, qu'il soit mosellan, ch'ti, du sud, parisien ou encore banlieusard" est "partie intégrante de l'identité de nombreux Français".

Cette initiative de l'élue parisienne, porte-parole de LREM, intervient après des moqueries, mercredi, à l'Assemblée nationale de Jean-Luc Mélenchon à l'encontre d'une journaliste de France 3 originaire de Toulouse qui l'interrogeait au lendemain de la perquisition houleuse dans des locaux de La France insoumise (LFI).

Interpellé sur le fait qu'il avait décrit "les déboires judiciaires de (François) Fillon et de (Marine) Le Pen" pendant la campagne pour la présidentielle de 2017 comme une "décadence de la République", le député de Marseille a d'abord demandé à la journaliste ce qu'elle voulait dire en imitant son accent.

Avec AFP

Première publication : 19/10/2018

  • FRANCE

    Jean-Luc Mélenchon auditionné pendant 5 heures par la police

    En savoir plus

  • FRANCE

    Colère saine ou outrancière, le "coup d’éclat" de Mélenchon divise

    En savoir plus

  • FRANCE

    Enquête ouverte contre Jean-Luc Mélenchon pour "violences" lors de la perquisition à LFI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)