Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Moyen-Orient

Erdogan recevra Poutine, Macron et Merkel à Istanbul pour un sommet sur la Syrie

© Umit Bektas, Reuters | Le président turc Recep Tayyip Erdogan, lors d'un meeting à Ankara, le 16 octobre 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/10/2018

Un sommet axé sur la Syrie réunira le 27 octobre à Istanbul les présidents turc Recep Tayyip Erdogan, russe Vladimir Poutine, français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel.

À l’invitation du président turc Recep Tayyip Erdogan, un sommet sur la Syrie réunira le 27 octobre prochain la France, l'Allemagne et la Russie à Istanbul.

"Le président de la République participera le 27 octobre à Istanbul, avec la chancelière Angela Merkel et le président Vladimir Poutine, à un sommet consacré à la situation en Syrie", a annoncé vendredi 19 octobre l’Elysée.

Idleb, au cœur des discussions

"La France entend prioritairement favoriser le maintien du cessez-le-feu dans la province d'Idleb, afin d'éviter une catastrophe humanitaire et une nouvelle vague massive de réfugiés, et le lancement effectif d'un processus politique inclusif", a également indiqué une source à la présidence française. "Ces deux objectifs seront au centre des discussions entre les chefs d'Etat et de gouvernement."

Ce sommet portera notamment sur la situation à Idleb, dernier grand bastion de l'opposition en Syrie et sur "le processus politique" censé aboutir à un règlement au conflit qui ravage le pays depuis 2011, a précisé le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin.

La Russie, alliée du président syrien Bachar al-Assad, et la Turquie, parrain des rebelles, ont scellé le 17 septembre un accord portant sur l'instauration d'une zone "démilitarisée" séparant les territoires insurgés d'Idleb des secteurs avoisinants tenus par Damas. Le délai officiel pour la création de cette zone tampon est arrivé à échéance lundi et les deux puissances se sont montrées optimistes, même si sur le terrain certaines dispositions de l'accord n'ont pas été respectées. Les deux pays ont en effet donné un délai supplémentaire aux jihadistes de la province d'Idleb pour quitter la zone démilitarisée.

Les Nations unies ont mis en garde contre le bilan humain catastrophique que pourrait entraîner un assaut majeur du régime de Bachar al-Assad et ses alliés sur cette région d'Idleb.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 19/10/2018

  • SYRIE

    L'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura annonce sa démission

    En savoir plus

  • SYRIE

    Un an après sa libération, Raqqa est toujours en ruine

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Idleb, les jihadistes annoncent rester dans la zone démilitarisée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)