Accéder au contenu principal

Tsonga hors du Top 100, le tennis français hors du coup

Jo-Wilfried Tsonga quittera le Top 100 au prochain classement ATP.
Jo-Wilfried Tsonga quittera le Top 100 au prochain classement ATP. Jean-Christophe Verhaegen, AFP

Derrière le mirage de la Coupe Davis, la réalité du tennis français est morose. Pour la première fois depuis 12 ans, pas un Tricolore ne figure dans le Top 20 mondial. Et Tsonga, son chef de file historique, quittera lundi les 100 meilleurs.

PUBLICITÉ

N’en déplaise aux amoureux de la Coupe Davis, le tennis français fait grise mine. À la mi-octobre, pour la première fois depuis douze ans, plus aucun bleu ne figurait parmi les 20 meilleurs joueurs mondiaux. Un triste constat qui pourrait n’être que temporaire puisque Richard Gasquet, en vieux grognard (32 ans), pourrait bien profiter de la fin de saison pour réintégrer ce sacro-saint Top 20. Un improbable retour qui ne masque pourtant pas la réalité : les néo-mousquetaires sont en fin de cycle et la relève n’a pas encore comblé le vide.

Porte-étendard du tennis tricolore durant plus de dix ans, ex-numéro 5 mondial, Jo-Wilfried Tsonga (33 ans) ne sera même plus membre du Top 100 au prochain classement ATP, le 22 octobre. Tout un symbole, même si le Manceau, blessé, paye le prix du temps qui passe. Pour les autres, la déconfiture est moindre… Gasquet fait toujours de la résistance, imité par Gilles Simon (33 ans) et Gaël Monfils (32 ans), tous deux bien installés dans la première moitié du Top 100. Deux autres trentenaires les y accompagnent, à savoir Jérémy Chardy et Adrian Mannarino.

C’est du côté de la relève que le bât blesse pour le moment. Si Pierre-Hugues Herbert (27 ans) suit une trajectoire conforme aux attentes placées en lui – brillant en double, et aux alentours de la 50e place en simple – le cas Lucas Pouille interroge plus. À 24 ans, le numéro un français peine à franchir le cap. Top 10 en début d’année, il a déçu lors des grands rendez-vous avant de voir sa fin de saison plombée par des pépins physiques. Inquiétant, même si le talent brut du Nordiste doit lui permettre, en théorie, de jouer dans la cour des grands.

Et au fond du tunnel, la lumière ?

Derrière Pouille, dans les années à venir, il faudra donc vraisemblablement s’en remettre à la pépinière, d’autant que la cuvée est une nouvelle fois prometteuse. À une semaine près, la sortie de Tsonga du gotha s’est accompagnée de l’entrée d’un nouveau bleu parmi les 100 meilleurs : Ugo Humbert (20 ans). Pas forcément le plus en vue parmi les juniors tricolores, il s’est offert une percée au 99e rang à l’ATP, devenant le 73e Français à passer ce palier.

Dans son sillage, l’atypique gaucher Corentin Moutet (19 ans, aux portes du Top 100), continue lui aussi sa progression, tout comme Hugo Gaston, qui a remporté la médaille d’or des Jeux olympiques de la jeunesse à Buenos Aires. Deuxième chez les juniors, il pointe tout de même au-delà de la 1000e place à l’ATP.

"Attendons de voir ce qu’il va se passer dans les quatre, cinq ans qui arrivent. C’est vrai que derrière Lucas, la relève tarde un petit peu. Mais c’est important de les encourager tous pour qu’ils arrivent à ce niveau-là, parce que c’est important pour le tennis français d’avoir des joueurs dans les dix premiers. Historiquement, il y en a eu dans toutes les générations", analysait tout récemment Gasquet. Le Biterrois qui, à 32 ans, pourrait bien profiter du trou d’air pour redevenir numéro un français.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.