Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : l'organisation État islamique libère six otages de la province de Soueida

© Delil souleiman, AFP | Raqqa, le 18 octobre 2018, un an après des combats entre le groupe État islamique et des combattants syriens soutenus par les États-Unis.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/10/2018

Le groupe État islamique a libéré six des 27 otages détenus depuis près de trois mois dans la province de Soueida, a annoncé samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Il s'agit d'un accord entre le régime syrien et le groupe terroriste.

Le groupe Etat islamique (EI) a libéré six des 27 otages de la province de Soueida détenus depuis le 25 juillet, en échange de prisonnières de l'EI détenues par le régime syrien et d'une rançon, a indiqué samedi 20 octobre l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Deux femmes et quatre enfants de la province de Soueida ont été libérés cette nuit", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane. "Il s'agit de la première vague" d'un accord scellé avec le régime syrien, "sous la supervision directe de la Russie", pour "libérer tous les otages" contre "60 détenues de l'EI auprès du régime et une rançon de 27 millions de dollars", a-t-il ajouté.

"Les 21 otages restants devraient être libérés dans les prochaines heures ou les prochains jours", a poursuivi Rami Abdel Rahmane. En juillet dernier, l'EI avait mené des assauts coordonnés et des attentats-suicides dans plusieurs localités de la province méridionale de Soueida, faisant plus de 250 morts, un des bilans les plus lourds depuis le début de la guerre en Syrie en 2011.

Des attaques contre la communauté druze

Une trentaine de personnes, notamment des femmes et leurs enfants, avaient été enlevées par le groupe jihadiste après ces attaques contre la communauté druze, majoritaire dans cette province.

Depuis, deux otages ont été exécutés : une jeune femme de 25 ans et un étudiant de 19 ans. Une femme de 65 ans est aussi morte en détention. Les tentatives de médiation menées auprès des ravisseurs par la Russie et le régime syrien, avec l'implication de représentants des familles ou de hauts dignitaires druzes, avaient toutes échoué dans un premier temps.

Le dernier round de pourparlers a toutefois porté ses fruits : le marché conclu porte sur une rançon d'un million de dollars pour chacun des 27 otages encore en vie, l'arrêt d'une offensive du régime contre l'EI dans une zone désertique de la province de Soueida, et la libération de plusieurs dizaines d'épouses de jihadistes, selon l'OSDH.

Après avoir contrôlé de vastes territoires en Irak et en Syrie à partir de 2014, l'EI est désormais acculé dans d'ultimes réduits désertiques. La guerre en Syrie a fait plus de 360 000 morts depuis son déclenchement en 2011.

Avec AFP

Première publication : 20/10/2018

  • SYRIE

    Moscou assure que la Syrie est "totalement libérée" du groupe État islamique

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Plus de 20 000 combattants de l'EI sont présents en Irak et en Syrie, selon l'ONU

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : des dizaines de morts après des attaques revendiquées par l'EI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)