Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Comores : le président Azali Assoumani prévoit une présidentielle anticipée au printemps prochain

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Stan Lee, le père des super-héros, est mort

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Macky Sall veut une mobilisation contre le terrorisme au Sahel comme en Syrie

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence sur la Libye à Palerme : chaos, division ... vers un échec ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

JP Bimeni : premier album épicé d'une voix burundaise de l'exil

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Antonio Guterres et Audrey Azoulay sondent les futurs défis à la paix

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Italie : budget provocateur ou déficit démocratique ?

En savoir plus

L’invité du jour

Pédophilie : "Une catastrophe pour les victimes, une catastrophe pour l’Église"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Juncker : "Ce n'est pas le président des États-Unis qui fixe nos agendas"

En savoir plus

Le PDG d'EDF renonce à se rendre au forum économique de Ryad

© AFP/Archives | Le PDG de la compagnie EDF Jean-Bernard Lévy, le 10 octobre 2018 à Paris

PARIS (AFP) - 

Le PDG D'EDF a renoncé à son tour à se rendre au forum économique organisé cette semaine à Ryad, a indiqué lundi le groupe, alors que cet événement est déserté par des responsables occidentaux après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

Jean-Bernard Lévy ne se rendra pas à ce forum organisé du 23 au 25 octobre, a indiqué une porte-parole de l'électricien.

Il a en effet prévu d'être présent à l'Elysée mercredi pour la réunion avec les acteurs de l'énergie organisée par le président Emmanuel Macron, a-t-elle expliqué.

La Future Investment Initiative (FII) en Arabie saoudite, surnommée "Davos du désert", est mise à mal par la crise suscitée par la mort du journaliste Jamal Khashoggi, qui a poussé responsables occidentaux et dirigeants de firmes internationales à boycotter ce forum cher au prince héritier Mohammed ben Salmane.

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, la patronne du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde et le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire ont déjà annoncé qu'ils ne feraient pas le voyage à Ryad.

EDF est détenu à près de 84% par l'Etat français.

Le groupe français a été pré-qualifié pour la construction d'un parc éolien en Arabie saoudite et espère pouvoir y exporter son réacteur nucléaire EPR.

© 2018 AFP