Accéder au contenu principal

Ligue des champions : PSG – Naples, duel crucial entre vieilles connaissances

Edinson Cavani durant sa période napolitaine, et Carlo Ancelotti au PSG au début de l'ère qatarie
Edinson Cavani durant sa période napolitaine, et Carlo Ancelotti au PSG au début de l'ère qatarie Archive, AFP

La double confrontation entre le PSG et Naples, en Ligue des champions, revêt un enjeu sportif majeur pour les deux clubs. Et ce d’autant plus qu’hors des pelouses, leurs trajectoires se mêlent assez souvent. Premier acte mercredi à Paris.

PUBLICITÉ

L’heure de passer aux choses sérieuses est venue pour le PSG. Totalement en roue libre en Ligue 1, où le club de la capitale caracole en tête du classement après avoir signé, en marchant, un probant succès face à Amiens samedi, les Parisiens font face au premier rendez-vous majeur de leur saison. Mercredi, pour le compte de la 3e journée de la Ligue des champions, ils reçoivent le SC Naples avec l’obligation de faire un résultat. Toute autre issue mettrait les hommes de Thomas Tuchel en grande difficulté, alors qu’ils occupent déjà une inconfortable troisième place dans le groupe C.

Ce rendez-vous face au Napoli, crucial, est par ailleurs hautement symbolique pour le club parisien et son encadrement. Au-delà de l’enjeu sportif, il est forcément question d’égo, puisque les Parisiens retrouveront l’entraîneur qui a marqué les débuts de l’ère qatarie, Carlo Ancelotti (2011-2013). Des retrouvailles pas si exceptionnelles puisque le "Mister" italien a déjà recroisé son ancien club ces dernières années alors qu’il était aux commandes du Real Madrid puis du Bayern Munich. "Ils ont Mbappé, Neymar et Cavani. Je vais aller jouer avec notre talent, Carlo Ancelotti", a d’ailleurs prévenu le président napolitain Aurelio de Laurentiis.

Chassé-croisé ?

Cette MCN évoquée par le dirigeant du club italien n’est d’ailleurs pas étrangère au Napoli. Sa pointe, Edinson Cavani, y a évolué avec succès durant trois saisons au début de la décennie (2010-2013) avant de filer à la française, accompagné d’un autre offensif, Ezequiel Lavezzi, non sans avoir marqué une grosse centaine de buts sous le maillot bleu azur. Toujours dans le cœur des supporters locaux, "El Matador" n’a jamais fermé la porte à un retour, une chimère alimentée de toutes parts depuis plusieurs saisons.

Et la rumeur est d’autant plus relayée que le PSG, pas forcément opposé à un départ de Cavani, aurait déjà jeté son dévolu sur… la nouvelle star napolitaine Lorenzo Insigne. Le milieu de poche, grand ami du Parisien Marco Verratti et cadre du Napoli depuis sept saisons, est dans le viseur du PSG depuis de longs mois.

Reste qu’en attendant un hypothétique chassé-croisé, Naples et le PSG peuvent déjà se targuer de bien se connaître. L’été dernier, le club italien avait même tenté d’arracher Alphonse Aréola et Javier Pastore au champion de France en titre. En vain. Pas certain toutefois que ces deux éléments lui manquent à l’heure de se retrouver pour cette double confrontation (aller à Paris le 24 octobre, retour à Naples le 6 novembre) qui devrait être décisif dans la course aux huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.