Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Amériques

Migrants honduriens au Mexique : "On ne parle plus de 'caravane' mais d'exode désormais"

© France 24 | Quelque 7 000 personnes ont quitté lundi la frontière entre le Guatemala et le Mexique pour rejoindre la ville mexicaine de Tapachula.

Vidéo par Laurence CUVILLIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/10/2018

La caravane de migrants partis du Honduras poursuit sa route vers le nord. Les 7 000 personnes qui ont franchi, lundi, la frontière mexicaine vivent dans des conditions désastreuses à Tapachula. La correspondante de France 24 les a rencontrés.

"On parlait au début d'une caravane de migrants, on parle désormais d'exode". Laurence Cuvilier, correspondante de France 24 au Mexique, raconte l'arrivée des quelque 7 000 migrants dans la ville de Tapachula, dans le sud-ouest du pays.

Ces personnes ont franchi la frontière entre le Guatemala et le Mexique, le 21 octobre, et devraient être rejointes par près de 2 000 autres dans les jours à venir.

Sans argent et privées d'assistance humanitaire conséquente, des familles entières, fuyant la violence et la misère, se sont installées sur la place centrale de Tapachula et dans les rues adjacentes, à même le sol.

Les autorités tentent de les diriger vers des refuges mais les migrants – qui craignent d'être renvoyés au Honduras – refusent tous de s'y rendre.

Première publication : 23/10/2018

  • MIGRATION

    "Caravane" de migrants : pourquoi des milliers de Honduriens fuient leur pays

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Des milliers de Honduriens poursuivent leur marche vers les États-Unis malgré les menaces de Trump

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les États-Unis réduisent encore leurs quotas de réfugiés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)