Accéder au contenu principal

Le prix Sakharov attribué au cinéaste ukrainien emprisonné Oleg Sentsov

Des manifestants réclament la libération d'Oleg Sentsov, devant l'ambassade russe de Prague, le 28 août 2018.
Des manifestants réclament la libération d'Oleg Sentsov, devant l'ambassade russe de Prague, le 28 août 2018. David W Cerny, Reuters

Condamné à 20 ans de prison en Russie, Oleg Sentsov est détenu au-delà du cercle polaire arctique. Récompensé jeudi par le prix Sakharov, le cinéaste ukrainien avait débuté une grève de la faim au nom de tous les "prisonniers politiques".

PUBLICITÉ

Le Parlement européen a décerné, jeudi 25 octobre, son prix Sakharov "pour la liberté de l’esprit" au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, condamné à vingt ans de prison en Russie pour avoir, selon Moscou, planifié des attentats terroristes en Crimée après l’annexion de celle-ci par la Russie, ce qu’il nie.

Oleg Sentsov estime que son procès était motivé par des considérations politiques.

>> À lire : Oleg Sentsov, le cinéaste ukrainien qui fait valser Macron et Poutine

Né en Crimée ukrainienne il y a 42 ans, le réalisateur s'était opposé à l'annexion de la péninsule par la Russie en 2014.

Il a mis fin le 5 octobre à la grève de la faim qu’il observait depuis plus de quatre mois pour obtenir la libération par Moscou de tous les "prisonniers politiques ukrainiens".

L'Union européenne, qui a imposé des sanctions diplomatiques et commerciale à la Russie après l’annexion de la Crimée, a déclaré que sa condamnation "constituait une violation du droit international". Le département d'État américain l'a qualifiée de "déni de justice manifeste".

Le prix Sakharov distingue depuis 1988 des personnes ou des organisations qui défendent les droits de l’Homme et les libertés fondamentales.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.