Accéder au contenu principal

La Jordanie endeuillée après une crue éclair meurtrière

Des pluies diluviennes ont provoqué une crue meurtrière non loin de la mer Morte, en Jordanie, le jeudi 25 octobre 2018.
Des pluies diluviennes ont provoqué une crue meurtrière non loin de la mer Morte, en Jordanie, le jeudi 25 octobre 2018. Muhammad Hamed, Reuters

Au moins 20 personnes ont été tuées et 35 personnes blessées en Jordanie, après des pluies diluviennes qui ont provoqué une crue éclair du côté jordanien de la mer Morte, jeudi soir. La majorité des victimes sont des écoliers.

Publicité

Le bilan des inondations survenues jeudi 25 octobre en Jordanie a été revu à la hausse. Alors que les autorités mentionnaient huit personnes tuées, un nouveau décompte fait état d’au moins 20 morts et 35 blessés. Les victimes sont en majorité des écoliers et leurs professeurs, tués à la suite de pluies diluviennes qui se sont abattues dans l'ouest de la Jordanie.

Parmi les blessés, on compte des membres des forces de l'ordre qui participaient aux opérations de secours, a précisé une source de la Défense civile à l'Agence France Presse (AFP). Les recherches pour retrouver des disparus se poursuivent, a-t-elle ajouté.

La majorité des victimes avaient entre 11 et 14 ans

"Les victimes sont pour la plupart des écoliers âgés de 11 à 14 ans qui participaient à une sortie scolaire dans la région de la mer Morte" à quelque 50 km à l'ouest d'Amman, a affirmé la même source. Leur bus a été emporté par des pluies diluviennes.

La région de la mer Morte est située au point le plus bas du monde, à moins 420 mètres en dessous du niveau de la mer. Les intempéries peuvent y provoquer une soudaine et dangereuse montée des eaux et des glissements de terrain.

Des passants qui se promenaient dans cette région touristique ont également été tués après avoir été emportés par les flots, a ajouté la Défense civile, soulignant qu'un pont dans la même zone s'était par ailleurs effondré.

Plus de 30 rescapés

La Direction de la Sûreté générale a indiqué que la route conduisant à la zone sinistrée avait été coupée dans les deux sens au niveau de la région de la mer Morte, depuis vendredi matin, "pour permettre la poursuite des opérations de recherche et de secours".

Une vaste opération impliquant des hélicoptères et l'armée a permis de sauver 34 personnes, dont certaines sont dans un état grave, a déclaré un haut responsable de la police à la télévision.

Le ministre de l'Éducation, Azmi Mahafzah, a promis une "enquête complète" pour déterminer les causes exactes ayant conduit à la mort des écoliers, indiquant que le bus avait emprunté une trajectoire différente de celle acceptée par son ministère. "L'organisateur de la sortie scolaire assume l'entière responsabilité de ce qui est arrivé", a-t-il ajouté.

Le roi Abdallah II a annulé une visite prévue vendredi à Bahreïn pour suivre la situation. L'armée israélienne a annoncé avoir envoyé des hélicoptères pour aider aux opérations de recherche.

Avec AFP, Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.