Accéder au contenu principal
L'Europe dans tous ses États

Estonie : l’e-démocratie inquiétée par la Russie (Partie 2)

France 24
Par : Caroline DE CAMARET | Luke BROWN
2 mn

Rupture avec l’URSS en 1991, entrée dans l’UE en 2004, dans la zone Euro en 2011... L’Estonie a beau être le plus petit état balte, il pourrait donner des leçons de développement numérique aux Européens. Il les invite d'ores et déjà à se méfier de la Russie.

Publicité

Dans cette deuxième partie, nous retrouvons l’eurodéputé Urmas Paet, membre de l’opposition (Parti de la Réforme), ainsi que le réalisateur estonien Ilmar Raag, qui reviennent sur le passé soviétique de leur pays et le sentiment européen actuel.

• Les petits partis qui montent, qui montent…

Pour les élections législatives de mars prochain, le paysage politique estonien se recompose. L'occasion d'émerger pour Estonie 200, un parti d’entrepreneurs et de citoyens au centre, inspiré par Emmanuel Macron. A l’extrême droite, un parti anti-migrants espère surfer sur la vague populiste, bien que le pays n’accueille que quelques milliers de réfugiés.

• Tallin : au centre de la cyber-sécurité de l’Otan

La capitale estonienne abrite, bien caché, le centre de défense contre les cyber-attaques de l'Otan. L’Estonie avait été victime d'une attaque en 2007, depuis, elle s’est hissé à la pointe de la prévention.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.