Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Jean-Claude Juncker : "Nous entretenons des relations difficiles avec l’administration Trump"

En savoir plus

FOCUS

23 millions de candidats, 127 000 postes : Indian Railways recrute !

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Enrico Letta : "Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Durpaire et nos ancêtres pas si Gaulois

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manou Gallo, un nouvel album groove et funk à la sauce ivoirienne

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Lille: Ryad le jardinier, le bio au quartier

En savoir plus

L’invité du jour

Riad Sattouf : "La BD est le moyen d'expression le plus puissant"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Daniel Kretinsky, le milliardaire tchèque à l'assaut de la presse française

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Agriculteurs "à la mer, pour prendre du champ"

En savoir plus

Sports

Des skippers de la Route du Rhum s'engagent pour l'Aquarius

© Capture d'écran France 24 | Kito de Pavant, avec d'autres skippers, soutient l'association SOS Méditerranée et l'Aquarius.

Vidéo par Marion GAUDIN , Pierre LEMARINIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/11/2018

La Route du Rhum prend le départ dimanche à Saint-Malo pour sa 11e édition. Sept skippers en lice ont décidé de soutenir l'association SOS Méditerranée, dont le navire, qui permet de secourir des migrants, est bloqué à Marseille depuis des mois.

Ils s'appellent François Gabart, Romain Pilliard ou encore Kito de Pavant. Tous les trois sont en lice pour la 11e édition de la Route du Rhum, qui débute dimanche 4 novembre au départ de Saint-Malo. Ils sont au total sept skippers à avoir décidé de soutenir l'association SOS Méditerranée. L'objectif est que cette dernière puisse reprendre sa mission d'aide aux migrants à bord de l'Aquarius.

Pour ces skippers, l'assistance en mer n'est pas un crime mais une obligation pour tout marin, comme l'explique à France 24 Kito de Pavant : "La Méditerranée, qui peut paraître assez paisible par moments, est un endroit assez redoutable, surtout pour des gens qui ne sont pas des marins. C'est leur dernier voyage, et pour certains c'est le dernier voyage, et il faut éviter ça."

L'association SOS Méditerranée souligne qu'il y a urgence à intervenir, alors que la situation des migrants en mer Méditerranée continue d'empirer et que l'Aquarius est ballotté de port en port dès qu'il veut accoster avec des migrants à son bord.

"J'insiste énormément, et je ne dévierai pas de ce cap-là, il y a des gens qui se noient, et ça il ne faut pas l'oublier", rappelle Tugdual, un marin-sauveteur de SOS Méditerranée. "Pendant que l'Aquarius est bloqué à quai, ce sont des gens qui se noient et personne pour témoigner, personne pour les sauver et c'est ça qui est effroyable."

En septembre, une personne sur huit ayant tenté de faire la traversée de la Méditerranée y a trouvé la mort.

Première publication : 04/11/2018

  • FRANCE

    La France refuse l'accostage de l'Aquarius à Marseille et suggère plutôt Malte

    En savoir plus

  • EUROPE

    Sète propose d'accueillir l'Aquarius, Gibraltar lui retire son pavillon

    En savoir plus

  • MIGRANTS

    Accusées de faire le jeu des passeurs, les ONG d'aide aux migrants se défendent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)