Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Brexit : divorce à l'amiable avec Bruxelles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Avec la fonte des glaces, le pôle Nord aiguise les appétits

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget italien : comment la Bourse réagit-elle ?

En savoir plus

FRANCE

La Nouvelle-Calédonie dit "non" à l'indépendance avec plus de 56 % des voix

© Theo Rouby, AFP | La Nouvelle-Calédonie a fait le choix, le 4 novembre, de rester française.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/11/2018

La Nouvelle-Calédonie a fait le choix de rester dans le giron français au terme d'un référendum d'autodétermination historique. Le "non" l'a emporté avec 56,4 % des voix. La participation a été massive, avec plus de 80 % de votants.

• Le non à l'indépendance l'a emporté, dimanche, en Nouvelle-Calédonie avec 56,4 % des voix contre 43,6 % pour le oui, consacrant selon le président Macron une "marque de confiance dans la République".

• Le score du non se situe cependant très en deçà de ce que les sondages prévoyaient (de 63 à 75 %).

• Fort de ce résultat supérieur à leurs attentes, les indépendantistes ont aussitôt réaffirmé leur volonté d'aller jusqu'au bout de l'accord de Nouméa (1998) et de demander l'organisation de deux autres référendum dans les quatre ans à venir, comme prévus par l'accord.

• La participation a été massive, avec 80,63 % de votants.

• Le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, sont attendus sur place lundi.

Première publication : 04/11/2018

  • NOUVELLE-CALÉDONIE

    En Nouvelle-Calédonie, un référendum aux enjeux historiques

    En savoir plus

  • OUTRE-MER

    À l'approche du référendum sur son indépendance, la Nouvelle-Calédonie à l'heure du bilan

    En savoir plus

  • FRANCE

    Macron : "La France ne serait pas la même sans la Nouvelle-Calédonie"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)