Accéder au contenu principal

Crimes en Syrie : trois mandats d'arrêt lancés en France contre des responsables du régime

Une photo du général Ali Mamluk, chef du bureau de la sécurité nationale syrienne, prise à Damas en juillet 2015.
Une photo du général Ali Mamluk, chef du bureau de la sécurité nationale syrienne, prise à Damas en juillet 2015. HO / Al-Watan Newspaper / AFP

Un juge d'instruction français a lancé des mandats d'arrêt internationaux contre trois hauts responsables du régime syrien. Ils sont soupçonnés d'être impliqués dans la disparition en 2013 de deux citoyens franco-syriens.

PUBLICITÉ

La France a émis à la mi-octobre des mandats d'arrêt internationaux contre le chef du bureau de la sécurité nationale syrienne et deux hauts responsables des services de renseignement de l'armée de l'air.

Ali Mamlouk, Jamil Hassan et Abdel Salam Mahmoud sont accusés notamment de complicité de crimes contre l'humanité, ont appris l'AFP et Reuters de source judiciaire lundi 5 novembre, confirmant une information du Monde.

Disparition d'un père et son fils

Dans ce dossier, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire en 2015, après la découverte de l'arrestation d'un père et de son fils, Mazen et Patrick Dabbagh, grâce à l'enquête dite "César", du nom d'un ex-photographe de la police militaire syrienne qui s'est enfui de Syrie en 2013, emportant 55 000 photographies de corps torturés.

Ces deux franco-syriens ont été arrêtés par les services du régime syrien en novembre 2013 et sont depuis lors portés disparus. Leur acte de décès a été publié en août 2018 par le régime de Damas.

À la suite d'une plainte de membres de leur famille, le parquet de Paris avait ouvert en octobre 2016 une information judiciaire pour disparitions forcées et tortures constitutives de crimes contre l'humanité et complicité de ces crimes.

Les mandats ont été émis pour complicité d'actes de tortures, complicité de disparitions forcées, complicité de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre et de délits de guerre.

De nombreuses enquêtes visant le régime syrien sont menées en Europe, notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en France.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.