Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Erythrée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mais qu'est ce que ça veut dire "mettre le bololo" ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : divorce à l'amiable avec Bruxelles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

Asie - pacifique

Pakistan : la chrétienne Asia Bibi a été libérée

© Handout, British Pakistani Christian Association, AFP | Asia Bibi avait été condamnée en 2010 par une cour pakistanaise pour blasphème.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2018

Dans les couloirs de la mort depuis huit ans pour blasphème, la chrétienne pakistanaise Asia Bibi a été libérée mercredi, selon son avocat. Elle avait été acquittée il y a une semaine par la Cour suprême mais était restée incarcérée.

La libération de la chrétienne Asia Bibi s'est fait attendre. Elle a finalement été annoncée mercredi 7 novembre par son avocat. Acquittée il y a une semaine, après avoir été condamnée à mort pour blasphème par la justice en 2010, la Pakistanaise était restée en prison malgré son acquittement.

"Elle a été libérée. On m'a dit qu'elle était dans un avion mais personne ne sait où elle va atterrir", a écrit Me ul-Mulook dans un message à l'AFP.

"#AsiaBibi a quitté la prison et a été transférée dans un endroit sûr ! Je remercie les autorités pakistanaises", a tweeté le président du Parlement européen, Antonio Tajani, ajoutant l'attendre "dès que possible avec son mari et sa famille" à Bruxelles.

Jeudi matin, le ministère des Affaires étrangères pakistanais a annoncé qu'Asia Bibi se trouvait toujours au Pakistan.

>> À lire : La Cour suprême du Pakistan acquitte la chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort

L'ordre d'élargissement est parvenu mercredi à la prison de Multan, où elle était détenue, a indiqué un cadre pénitentiaire à l'AFP. Soit une semaine jour pour jour après son acquittement par la Cour suprême, qui avait alors prononcé sa libération "immédiate".

La famille demande l'asile aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni

Le mari d'Asia Bibi a réclamé le 3 novembre l'asile pour sa famille aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou au Canada, arguant d'un trop grand danger s'ils restaient au Pakistan.

"Je demande au président Donald Trump de nous aider à partir. Après cela, je demande à la Première ministre britannique (Theresa May) de faire de son mieux pour nous aider", a déclaré Ashiq Masih dans un message vidéo. Le mari d'Asia Bibi a également sollicité l'"aide" du Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

La France et l'Italie prêts à accueillir Asia Bibi

Mercredi, une autre vidéo d’Ashiq Masih a été mise en ligne par l'association italienne catholique Aiuto alla chiesa che soffre (Aide à l'Église qui souffre), dans laquelle il demande l'aide du gouvernement italien pour les faire sortir du Pakistan, où les conditions de vie deviennent selon lui très difficiles.

"Nous sommes très préoccupés car nos vies sont en danger. Nous n'avons même plus de quoi manger parce que nous ne pouvons plus sortir faire des courses", y déclare le mari d'Asia Bibi, selon la traduction italienne de ses déclarations. Après ce message, le Premier ministre italien, Matteo Salvini, a tweeté qu'il ferait "tout ce qu'il est humainement possible pour garantir un avenir à cette femme".

La France, quant à elle, est prête à accueillir la chrétienne, avait déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avant la libération d’Asia Bibi. La maire de Paris, Anne Hidalgo, s'est dite lundi "prête à l'accueillir" avec sa famille dans la capitale française.

L'annonce de la sortie de prison d'Asia Bibi tard mercredi a suscité la colère du Tehreek-e-Labaik Pakistan (TLP), un parti central dans les dernières protestations. "La libération d'Asia Bibi est contraire à l'accord avec le gouvernement", envers lequel "il n'y aura plus de confiance", a-t-il réagi dans un communiqué. Après l'acquittement, le TLP avait appelé ses partisans à assassiner les juges de la Cour suprême et avait incité les militaires à se mutiner. "Vous serez renversés par la blasphématrice Asia", a encore mis en garde le TLP, qui a dit réfléchir à ses actions à venir. Des manifestations sont attendues jeudi dans les principales villes du pays.

Avec AFP

Première publication : 07/11/2018

  • PAKISTAN

    Acquittée mais toujours emprisonnée, le calvaire sans fin d'Asia Bibi

    En savoir plus

  • EUROPE

    Loin du Pakistan, le délit de blasphème existe aussi en Europe

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    La Cour suprême du Pakistan acquitte la chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)