Accéder au contenu principal
Dans la presse

Le 9 novembre, l'Allemagne se souvient

Dans cette revue de presse : de 1918 à 1989 en passant par 1938, le 9 novembre est un jour particulier en Allemagne. L'Allemagne toujours : et si le prochain président de la Commission européenne s'appelait Manfred Weber ? Et puis, entre polémiques et souvenirs, Emmanuel Macron achève son déplacement sur les traces de la Grande Guerre.

PUBLICITÉ

C’est un 9 novembre chargé d’histoire en Allemagne, souligne sur sa une Der Taggespiegel. Le 9 novembre 1918, ce fut la proclamation de la première république allemande. Le 9 novembre 1938, ce fut aussi la sinistre Nuit de cristal. Enfin, le 9 novembre 1989, le mur de Berlin chuta. Trop longtemps, les Allemands, entravés par la culpabilité, n’ont pas regardé le passé, mais depuis ils sont devenus les champions de la mémoire, écrit en substance le quotidien édité à Berlin.

Et si le prochain président de la Commission européenne venait d’outre-Rhin ? Comme le rappelle Der Spiegel, le Bavarois Manfred Weber est devenu le chef de file de la droite (PPE) pour les élections européennes dans un peu plus de six mois. Mais en coulisses, un accord politique pourrait lui être défavorable.

Le président français en termine avec sa semaine de déplacement dans l'est et le nord de la France pour célébrer la fin de la Première Guerre mondiale. Cette "itinérance mémorielle" est devenue une "itinérance polémique", tacle Le Figaro.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.