Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Mouvement des "gilets jaunes" : le carburant des extrêmes ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Claude Juncker : "Nous entretenons des relations difficiles avec l’administration Trump"

En savoir plus

FOCUS

23 millions de candidats, 127 000 postes : Indian Railways recrute !

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Enrico Letta : "Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Durpaire et nos ancêtres pas si Gaulois

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manou Gallo, un nouvel album groove et funk à la sauce ivoirienne

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Lille: Ryad le jardinier, le bio au quartier

En savoir plus

L’invité du jour

Riad Sattouf : "La BD est le moyen d'expression le plus puissant"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Daniel Kretinsky, le milliardaire tchèque à l'assaut de la presse française

En savoir plus

FRANCE

Les actes antisémites en forte hausse en 2018, s'inquiète Édouard Philippe

© Patrick Hertzog, AFP | Marche silencieuse à Strasbourg le 28 mars 2018 en hommage à Mireille Knoll, 85 ans, une juive assassinée chez elle dans ce que la police pense être une attaque antisémite.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/11/2018

Quatre-vingts ans après la funeste nuit de Cristal, le Premier ministre a dénoncé dans une tribune publiée vendredi sur Facebook la très forte hausse des actes antisémites cette année (+69 %) et assure préparer un plan pour "ne rien laisser passer".

"Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce qu'il est juif résonne comme un nouveau bris de cristal", affirme le chef du gouvernement Édouard Philippe dans une tribune publiée exactement 80 ans après la funeste nuit de Cristal et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938.

"Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin d'en avoir fini avec l'antisémitisme", écrit Édouard Philippe, évoquant les chiffres "implacables" des actes antisémites en France sur la partie écoulée de 2018.

"Alors qu'il était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des neuf premiers mois de l'année 2018", poursuit-il. Après une année 2015 record, les actes antisémites avaient nettement reculé en 2016 (-58 %). La décrue s'était poursuivie en 2017 (-7 %), avec 311 actes répertoriés, même si elle masquait une augmentation des actes violents visant les Juifs.

>> À lire aussi  sur France 24 : "Stigmatiser une religion ne vas pas servir la lutte contre l'antisémitisme"

Ces chiffres ne sont "pas une surprise", a réagi le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Francis Kalifat, interrogé sur LCI. "L'antisémitisme est profondément ancré dans notre pays […]. Nous atteignons des niveaux qui vont devenir insupportables", a-t-il estimé, en appelant à traiter ce phénomène de manière spécifique.

Yonathan Arfi, vice-président du CRIF : "les chiffres témoignent d'un antisémitisme du quotidien"

"On ne peut plus aller de plan en plan pour lutter contre l'antisémitisme, parce que nous constatons que ces plans qui se succèdent n'arrivent pas à résorber ce cancer qui gangrène notre société", a-t-il déploré.

Après l'attentat antisémite de Pittsburgh aux États-Unis fin octobre, Édouard Philippe avait redit sa détermination à "ne rien laisser passer" en matière d'antisémitisme en France.

Lutte contre la cyberhaine

Le gouvernement prépare notamment pour 2019 une modification de la loi afin de renforcer la lutte contre la cyberhaine, en mettant la pression sur les opérateurs du Net. "Dès la mi-novembre", une équipe nationale sera mobilisable "en permanence" au ministère de l'Éducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires en appui de tout enseignant confronté à l'antisémitisme, précise-t-il.

Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et l'antisémitisme prévoit l'expérimentation "d'un réseau d'enquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux", qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi qu'un dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

Avec AFP

Première publication : 09/11/2018

  • FRANCE

    "Stigmatiser une religion ne vas pas servir la lutte contre l’antisémitisme"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un garçon de huit ans portant une kippa agressé à Sarcelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)