Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Avec la fonte des glaces, le pôle Nord aiguise les appétits

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget italien : comment la Bourse réagit-elle ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Une offensive américaine contre les entreprises françaises"

En savoir plus

Le célèbre magazine Fortune vendu à un milliardaire thaïlandais

© GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives | Le magazine américain Fortune, célèbre pour ses classements des meilleurs patrons et des plus grosses entreprises de la planète, a été vendu pour 150 millions de dollars à un milliardaire thaïlandais

NEW YORK (AFP) - 

Le magazine américain Fortune, célèbre pour ses classements des meilleurs patrons et des plus grosses entreprises de la planète, a été vendu pour 150 millions de dollars à un milliardaire thaïlandais, changeant de propriétaire pour la deuxième fois en un an.

Fortune, qui est confronté au déclin des recettes publicitaires affectant l'ensemble de la presse et à la baisse des ventes des éditions papier, s'est recentré ces dernières années sur son développement numérique ainsi que sur l'organisation de conférences économiques.

Il avait été racheté en novembre 2017, comme Time Magazine et Sports Illustrated, par la société Meredith Corp lors du rachat du groupe Time Inc, mais cette dernière avait indiqué quelques mois plus tard vouloir s'en séparer pour faire des économies.

L'homme d'affaires thaïlandais Chatchaval Jiaravanon est à la tête du conglomérat Charoen Pokphand Group, qui a des participations dans des entreprises évoluant dans des secteurs variés, allant de l'agroalimentaire aux télécoms en passant par la distribution, l'immobilier, l'automobile, le commerce en ligne, la finance et la pharmacie, affirme Meredith.

Fortune est en revanche un investissement personnel et le milliardaire promet d'accroître encore la présence du magazine en ligne et de poursuivre son expansion géographique.

"Notre vision est de faire de Fortune une marque internationale dans le secteur des médias économiques", a déclaré M. Jiaravanon, cité dans le communiqué.

Monument dans le paysage médiatique américain, Fortune, lancé au moment de la Grande dépression de 1929, demeure une institution respectée dans les milieux d'affaires.

Le magazine a su développer des classements devenus des références. On compte notamment "Fortune 500", la liste annuelle des 500 plus grosses sociétés américaines par chiffre d'affaires, ou encore le classement des meilleurs patrons et celui des entreprises les plus admirées au monde.

© 2018 AFP