Accéder au contenu principal

Trump tire à boulets rouges sur Macron dans une pluie de tweets rageurs

Donald Trump accueilli par Emmanuel Macron sur le perron de l'Élysée, le 10 novembre 2018.
Donald Trump accueilli par Emmanuel Macron sur le perron de l'Élysée, le 10 novembre 2018. Vincent Kessler, REUTERS

Deux jours après son déplacement en France, Donald Trump s'est fendu d'une série de tweets acerbes à l'égard de la France et du président Emmanuel Macron. L'Élysée a indiqué que les relations entre les deux pays ne se limitaient pas à des tweets.

PUBLICITÉ

Deux jours après sa visite parisienne à l’occasion du centenaire de l’armistice de la Première guerre mondiale, le président américain s’est fendu d’une série de tweets très critiques à l’égard du président français.

D’après une source à l’Élysée interrogée par France 24, "les relations entre nos deux pays sont plus profondes et ne se limitent pas à des tweets". Et de poursuivre, "nous considérons que les tweets de Donald Trump sont destinés aux Américains". Sur la question de la défense et de l'armée européenne, la position d'Emmanuel Macron "a été très claire ce week-end", a en outre précisé la source élyséenne.

Donald Trump s’est en effet attaqué à son homologue français en indiquant que ce dernier voulait construire une défense européenne pour se protéger des États-Unis, ce qu'Emmanuel Macron n'a jamais dit, et expliquant qu'il voulait faire oublier en cela sa faible popularité auprès de l'opinion publique française. "Le problème est qu'Emmanuel Macron souffre d'une très faible cote de popularité en France, 26 %, et un taux de chômage à près de 10 %", a écrit le locataire de la Maison Blanche.

La colère du 45e président américain ne semble pas être retombée après les propos d'Emmanuel Macron tenus sur la nécessité d'"une vrai armée européenne" pour se défendre. Le président français soumettait cette idée pour "protéger" l'Europe "à l'égard de la Chine, de la Russie et même des États-Unis d'Amérique", en référence à la décision américaine de se retirer d'un traité de désarmement nucléaire datant des années 80.

>> À lire : Mise au point entre Macron et Trump sur la défense européenne

Le chef d'État américain a également tenu à commenter l'injustice qui règne, selon lui, entre le France et les États-Unis concernant le commerce du vin. "Sur le commerce, la France fait un excellent vin, mais les États-Unis aussi. Le problème, c'est que la France rend les ventes de vins américains très difficiles en France, et impose de gros droits de douane, alors que les États-Unis facilitent la vente des vins français. Petits tarifs. Pas juste, il faut changer! ", a twitté le président.

"Make France Great again"

Un autre tweet rédigé de Trump est un détournement de son slogan de campagne "Make France great again", en écho à son fameux, "Rendre à l'Amérique sa grandeur". Quelques mois plus tôt, Emmanuel Macron avait lui aussi détourné ce slogan en déclarant : "Make our planet great again", dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

L'ex-secrétaire d'Etat démocrate John Kerry a regretté la nouvelle sortie du président républicain, qui "a déclaré son 'amour' pour Kim Jong Un", le dirigeant nord-coréen, "mais insulte notre plus vieil allié". "Arrêtez de tweeter! L'Amérique a besoin d'amis", a-t-il ajouté sur son compte Twitter.

De son côté, la porte-parole de la diplomatie américaine a balayé la polémique. "Beaucoup de bruit pour rien", a estimé Heather Nauert, réaffirmant la relation "étroite" avec la France, "un de nos plus anciens et importants alliés".

Avec AFP et Reuters

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.