Accéder au contenu principal

Midterms : victoire surprise de la candidate démocrate en Arizona

La démocrate Krysten Sinema après l'annonce de sa victoire à Scottsdale en Arizona, le 12 novembre 2018.
La démocrate Krysten Sinema après l'annonce de sa victoire à Scottsdale en Arizona, le 12 novembre 2018. Caitlin O'Hara, Reuters

Kyrsten Sinema devient la première femme sénatrice en Arizona, une terre habituellement républicaine. Une victoire d'importance mais qui ne remet pas en cause la majorité républicaine au Sénat.

PUBLICITÉ

Les résultats des élections américaines de mi-mandat se sont fait attendre en Arizona, où Donald Trump avait évoqué dans un Tweet une "corruption électorale", sans fournir de preuves sur ses dires. Après dépouillement des bulletins, il s’avère que la candidate démocrate Kyrsten Sinema a remporté l'élection sénatoriale face à sa rivale républicaine Martha McSally, ont rapporté lundi soir plusieurs médias américains.

La nouvelle élue de 42 ans, qui s'est imposée d'une courte marge, remplace à la chambre haute le républicain conservateur Jeff Flake, un critique du président Donald Trump. C'est le deuxième siège sénatorial que les démocrates ont ravi à leurs adversaires lors des élections de mi-mandat du 6 novembre, avec celui du Nevada.

>> À lire sur France 24 : "Midterms : en Floride, les voix seront recomptées"

Les républicains restent majoritaires au Sénat

Cette victoire démocrate n'affecte pas la majorité dont dispose les républicains au Sénat. Le Parti républicain est assuré de conserver au moins 51 des 100 sièges du Sénat, alors que les résultats en Floride et dans le Mississippi ne sont pas encore connus.

"Je viens d'appeler Kyrsten Sinema et l'ai félicitée d'être devenue la première femme élue sénatrice de l'Arizona à l'issue d'une lutte acharnée", a dit Martha McSally dans une vidéo postée dans la nuit de lundi à mardi sur Twitter.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, Kyrsten Sinema, 42 ans, a promis d'être une "voix indépendante" pour tous les habitants d'Arizona.

Le président américain Donald Trump qui avait évoqué vendredi sur Twitter un scrutin serré en Arizona, semblait suggérer la tenue d'un nouveau scrutin alors que l'ensemble des bulletins n'avaient pas encore été dépouillés.

Avec Reuters et AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.