Accéder au contenu principal

Ligue des nations : surclassés, les Bleus tombent aux Pays-Bas

Les Bleus ont été dominés par les Pays-Bas, à Rotterdam.
Les Bleus ont été dominés par les Pays-Bas, à Rotterdam. John Thys, AFP

Dominée dans la technique et dans l'engagement, la France s'est logiquement inclinée face aux Pays-Bas (2-0). Les Bleus devront attendre le résultat d'Allemagne - Pays-Bas, lundi soir, pour espérer rejoindre les demi-finales de la Ligue des nations.

PUBLICITÉ

Cette fois, l’état de grâce est bel et bien terminé. En déplacement aux Pays-Bas dans le cadre de la Ligue des nations, les Bleus ont enregistré leur première défaite en compétition officielle sur l’exercice 2018. Un revers franc (2-0), dont l’ampleur reflète a minima la classe d’écart observée, vendredi 16 novembre, entre les hommes de Didier Deschamps et ceux de Ronald Koeman.

Le ton, donné d’entrée par dix minutes d’ultra-domination "oranje", s’est matérialisé juste avant la pause, lorsque Wijnaldum a trompé Lloris à bout portant, profitant de l’incapacité du gardien français à intervenir, puisqu’il venait de s’illustrer une seconde plus tôt face à Babel, en un contre un (1-0, 44e).

Lloris, qui sera très probablement le seul Français à sauver du naufrage, tant le capitaine des Bleus a maintenu les siens à flots durant toute la rencontre. En deuxième période, notamment, alors que les dix joueurs de champs balbutiaient leur football, il s’est interposé à deux reprises face à Dumfries (62e), avant d’écœurer Depay par trois fois (73e, 74e et 75e). Et c’est lui, encore, qui est allé sortir magnifiquement une frappe croisée de de Jong en toute fin de rencontre (90e+4). Ultime baroud d’honneur, juste avant de s’incliner une seconde fois, sur un penalty frappé par Depay (2-0, 90e+5).

Une faillite générale

Mais même avec un portier en feu, les Français étaient loin du compte. Dans un entrejeu où l’absence de Pogba était criante, Nzonzi n’a jamais vraiment trouvé sa place à la récupération, pas vraiment aidé par ses partenaires. Devant, Giroud a une fois de plus mis le bleu de chauffe tandis que Griezmann et Mbappé peinaient à retrouver ce coup de rein qui a tant martyrisé les défenses ces derniers mois.

En défense, les absences ont également coûté cher à Deschamps. Dans l’axe, la charnière Varane-Kimpembe n’a pas impressionné tandis que, sur les côtés, Digne et Pavard ont totalement pris l’eau. Le dernier, au moins, s’est rappelé au bon souvenir des supporters français à la faveur d’une lourde frappe, à la demi-heure de jeu, qui a rappelé son but incroyable face à l’Argentine lors du Mondial-2018 (28e). L’une des rares actions intéressantes des Bleus au cours d’une partie qui leur aura totalement échappé. Le score est sans appel, il aurait même pu être plus sévère sans un Lloris de gala, mais les autres statistiques ne mentent pas : 11 tirs cadrés à 2 pour les Pays-Bas, qui ont monopolisé le ballon 60 % du temps.

Une prestation de haute volée pour la nouvelle génération orange, qui aura la possibilité d’aller chercher sa qualification pour les demi-finales de la Ligue des nations, lundi soir, en Allemagne. En cas de victoire ou de nul, Depay et les siens seront au rendez-vous du dernier carré et les Bleus, eux, resteront à quai.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.