Accéder au contenu principal

Les responsables du meurtre de Khashoggi bientôt identifiés, affirme Trump

AFP

Donald Trump a affirmé samedi que les États-Unis détermineraient dans les prochains jours qui a tué le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, promettant "un rapport complet".

PUBLICITÉ

Un "rapport complet" qui permettra de savoir "qui l'a fait". C'est ce qu'a promis Donald Trump au sujet du meurtre de Jamal Khashoggi, samedi 17 novembre, alors qu'il visitait des zones ravagées par les incendies à Malibu en Californie. Ce rapport sera achevé "dans les deux prochains jours", soit dimanche ou lundi, a d'abord avancé le président américain, avant de se raviser en évoquant plutôt "lundi ou mardi".

Donald Trump a été contraint de réagir après les révélations du Washington Post et du New York Times vendredi, selon lesquelles la CIA a conclu que le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane avait commandité l'assassinat du journaliste.

>> À lire : Pour la CIA, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a ordonné le meurtre de Jamal Khashoggi

Sa position a toutefois évolué au cours de la journée de samedi puisque, interrogé avant son départ de la Maison Blanche pour la Californie, il était alors resté évasif sur l'enquête, insistant longuement sur les liens entre les États-Unis et l'Arabie saoudite. "Ils ont été un allié véritablement spectaculaire en termes d'emplois et de développement économique, avait déclaré Donald Trump. Je suis président, je dois prendre beaucoup d'éléments en compte."

Pour éviter toute crise diplomatique, la porte-parole du département d'État américain, Heather Nauert, a elle aussi réagi samedi, déclarant que les États-Unis n'avaient, à ce stade, abouti à aucune "conclusion définitive" sur les responsabilités de ce meurtre.

"Nombre de questions sans réponses demeurent"

Tout en assurant que les États-Unis restaient déterminés à ce que "tous les responsables" du meurtre du journaliste répondent de leurs actes, la porte-parole de la diplomatie américaine a affirmé qu'il était prématuré de pointer du doigt tel ou tel responsable.

"Les récentes informations selon lesquelles le gouvernement américain a abouti à une conclusion définitive sont inexactes", a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Nombre de questions sans réponses demeurent."

Le département d'État a rappelé que les États-Unis avaient déjà annoncé des sanctions financières ciblées contre 17 responsables saoudiens impliqués dans le meurtre, et précisé que des "mesures complémentaires" pourraient être examinées. Les révélations du Washington Post, avec lequel collaborait régulièrement le journaliste critique de Riyad, contredisent les récentes affirmations du royaume saoudien qui a totalement dédouané Mohammed ben Salmane.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.